LA CROIX OCCITANE

d'après Bertran de La Farge

 

xocci

Origine

Il y a bien longtemps que la croix occitane existe à Toulouse. Déjà elle était présente pendant l’occupation romaine aussi bien que durant l’ère wisigothe. En 419 les Wisigoths avaient déjà choisi Toulouse comme capitale de leur royaume.

En 1099, à la fin de la première croisade, le chef de « l’Armée provençale », Raimon IV, comte de Toulouse et de Tripoli, avait placé cette fameuse croix dans son blason. Il fut le premier comte de Toulouse à l’adopter ce qui la fit désigner comme étant la croix de Toulouse. Elle est un compromis entre la croix de Malte et la croix des Templiers, mais il ne s’agit pas d’un crucifix

Alphonse-Jourdain comte de Toulouse était le fils de Raimon IV. Il fonda la ville de Montauban en 1144. Son fils lui succéda sous le nom de Raimon V. Il ne semble pas avoir utilisé la croix occitane durant son règne.

Raimon VI comte de Toulouse était le petit-fils d’Alphonse-Jourdain. Il était membre de l’ordre des chevaliers hospitaliers. Il plaça la croix occitane sur son blason et avant de mourir, en 1222, il demanda à être enterré avec sa croix à Toulouse.

 

Croix

Les différentes significations de la croix occitane

Le Christ est au centre (« le soleil de justice », selon Saint Luc) et les douze boules représentent les douze apôtres. C’est ce que croyaient et disaient les prêtres catholiques aux XIIème et XIIIème siècles.

D’après l’Apocalypse selon Saint Jean, ce serait l’union mystique de l’âme et de l’esprit ; les douze boules symbolisent les douze portes.

 

Les douze boules pourraient aussi symboliser les douze maisons, ou signes, et le cycle annuel du zodiaque. C'est l'interprétation qui a été adoptée pour être dessinée sur la dalle de la place du Capitole à Toulouse

place_du_capitole_28436

On peut aussi penser aux quatre saisons de trois mois chacune. Ou les quatre vents, les quatre directions.

Ou encore les douze éléments de la personnalité : anxiété, peur de l’effort, désir de possession, arrogance, hypocrisie, paresse, orgueil, illusion, indécision, regrets, et le douzième élément : l’espoir !

La signification des couleurs rouge et jaune

De Gueules à la croix d’Or

Le symbole des couleurs : rouge et jaune, est en fait « sang et or ».

Le sang, c'est l'âme des Hommes et l'Or, c'est l'or en fusion, le Soleil, c'est-à-dire l'Être suprême. En héraldique, sur les blasons, rouge se nomme « gueules » (l'un des « émaux ») et jaune « or » (l'un des métaux). La Croix de Toulouse se lit, au plus simple, « de gueules à la croix d'or ». Sang et Or, Gueules et Or, sont les couleurs historiques de l'Occitanie et des civilisations du Sud.

Sang et or sont arrivés en Occitanie par la Catalogne : le Comte de Barcelone dont l'écu était intégralement d'Or, avait subi, contre les Musulmans (les Sarrasins), une sanglante défaite. Grièvement blessé il gisait parmi les morts et les blessés sur le champ de bataille.

 

blason_Oc

Le Général sarrasin le faisait rechercher pour l'achever. Le Comte, couvert de sang, eut l'idée de tracer sur son écu, avec les quatre doigts valides de sa main droite, quatre barres rouges à l'aide de son sang. Son écu devint « d'or aux quatre pals de gueules ». Ainsi, les Sarrasins ne le reconnurent pas. Il put s'échapper, reconstituer son armée. Et avec son nouvel écu, Sang et Or, il repoussa les Sarrasins. Ce fut le premier acte de la Reconquête, la "Reconquista", qui écarta, en 8 siècles, les Musulmans de l'Europe.

Catalogne

Étant donné que les Occitans et les Catalans sont des peuples cousins (comme les Osage, les Omaha et les Ponca), les Occitans demandèrent l’autorisation d’utiliser les couleurs Sang et Or pour la bannière occitane car ils les considèrent comme les couleurs de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité. Voilà pourquoi la croix occitane est Sang et Or.

La Croix occitane appartient au patrimoine de l'Humanité, dans ce qu'elle a de plus beau et de plus noble.

Il va falloir nous atteler à jumeler Midi-Pyrénées avec l'Oklahoma et le Dakota (Montségur et les Black Hills, beau symbole !)

Midi_Pyr_n_es2

Il n’y a aucune restriction, ni aucun droit pour interdire de copier la croix occitane. Elle appartient à l’humanité

d'après Bertran de La Farge

(ce texte a été traduit en français à partir d'un article en anglais de BdLF)

Occitania1

Occitania3  

L’OCCITANIE

Oc ! L’Occitanie c’est :

· 32 départements français + 12 vallées italiennes + 1 vallée espagnole

· 190 000 km²

· 13 millions de citoyens

OC, en langue occitane

Le mot « OC » signifie OUI et l’Occitanie est le pays ou les gens disent « OC » quand tout est « OK »

OK ?….. OC !

R__exposition_de__OK_OC_2

Bertran21Bertran de La Farge. De formation scientifique (il est Docteur-ingénieur, Ingénieur ESAP, Licencié-ès-Sciences et Consultant en Environnement). Son intérêt pour l’histoire et les sources culturelles européennes est devenu son activité principale. En particulier il est depuis toujours apologiste et défenseur actif tant de l’historique diversité culturelle française que de cette identité majeure de la France qu’est la culture occitane, tant en Limousin où il est né, qu’en Provence où il a vécu et en Languedoc et en Midi-Pyrénées où il vit. Il est l’un des instigateurs et l’un des fondateurs de la Fédération Convergéncia Occitana dont il fut le premier Président de 1997 à 2001 et qui regroupe, en 2008, cinquante quatre associations. Il est aussi l’un des initiateurs et des créateurs de la Maison de l’Occitanie, l’Ostal d’Occitània, à Toulouse, où il est Président de l’association Carrefours cathares membre de Convergéncia Occitana. De 2001 à 2008, il a été nommé au cabinet du maire de Toulouse, chargé de mission pour le développement et le rayonnement de la culture occitane. Passionné d’histoire médiévale, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’Occitanie, les comtes de Toulouse et le Catharisme.