Quand les Osages parlaient français…

Après avoir évoqué, dans un précédent article, l’usage de la langue française au début du 19ème siècle, par de nombreux Osages, voici aujourd’hui d’autres éléments qui confirment cette pratique.

Voyons d’abord la toponymie. On se souvient peut-être de ce que le territoire  des Osages recouvrait en partie les états actuels du Missouri, du Kansas, de l’Oklahoma et de l’Arkansas. C’est à l’est de ce territoire que se situaient leurs villages permanents. Les cartes actuelles montrent encore des traces de cette influence linguistique. Gasconade est le nom d’une rivière, d’une ville et d’un comté du Missouri.

PDVD_002

une entrée de la petite ville de Gasconade (Missouri)


PDVD_003

La rivière Gasconade


Tout près de là, à l’est, on trouve le village de Beaufort, et à l’ouest celui de Chamois. Au sud de Saint Louis on a Bonne Terre, Des Arc, Desloge ; au nord La Grange, La Belle ; au sud ouest Ozark (Aux Arcs ?), etc. Quant à la rivière Osage elle s’est longtemps appelée de son nom français de Marais des Cygnes.

Mais, c’est dans les patronymes qui sont passés dans l’histoire que l’on a les plus belles surprises. Evidemment, la plupart étaient des chefs, ceux qui signaient les traités notamment et dont le nom figure au bas des documents. En fait, ne connaissant pas l’écriture, les Osages « touchaient la plume », c’est à dire s’en servaient pour tracer leur marque.

Que penser d’un chef nommé Sans Nerf, sinon qu’il devait en toutes circonstances garder son sang-froid et contrôler ses émotions ?chef_Pawhuska2

Un autre chef, du nom de Sans Oreille, avait peut-être subi quelque mutilation guerrière, à moins qu’il fût sourd… ou fasse semblant de l’être.

Il y avait aussi le chef Jean Lafon. Voilà qui va faire plaisir à quelques Occitans qui nous lisent.

Il n’est pas jusqu’au célèbre chef Pawhuska qui ne soit quelquefois référencé sous la traduction française de son nom : Cheveux Blancs.


chef Pawhuska

Soldat_du_ch_ne

Soldat du Chêne

Citons en vrac quelques noms de guerriers devenus célèbres : Soldat du Chêne, Grande Piste, La Vente, Petit Feu et le plus poétique de tous : Queue de Vache.

Enfin, mesdames, pour le dessert, je vous ai gardé les plus rigolos. Ils étaient chefs et avaient noms Petit Oiseau et Belle Oiseau. De vrais chefs, vous dis-je !

chef JC