OKLAHOMA

the Sooner State

soonerstate2

 La devise de l'Etat de l'Oklahoma ne peut se comprendre que par son histoire. CourseTerreLes clés en sont données par les fameuses courses à la terre organisées à la fin du 19ème siècle pour permettre aux colons blancs de s'établir sur les dernières terres indiennes.

« Stake your claim ! », marquez votre propriété. C'est la consigne qui était donnée aux concurrents qui, à l'arrivée sur la parcelle qu'ils s'attribuaient, devaient planter un pieu portant l'écriteau : « This land is mine », cette terre est mienne.

L'histoire de l'Oklahoma ne commence pas en 1889 et, contrairement à une idée reçue, le Territoire Indien n'était pas avant cela un territoire vierge, inoccupé et abandonné. A l'est, les cinq tribus dites « civilisées » (Choctaw, Chickasaw, Cherokee, Creek, Seminole) ; au nord la tribu Osage ; au sud les tribus des grandes plaines ( Kiowa, Comanche, Cheyenne, Arapaho, etc.) contribuaient à rendre le territoire indien débordant d'activité. Plusieurs lignes ferroviaires et des routes le traversaient ; les villes et les ranchs prospéraient, il y avait des écoles, des journaux. Malgré ces efforts d'intégration, la décision fut prise d'ouvrir d'ouvrir plusieurs territoires dits  « non attribués » au peuplement des colons d'origine européenne. La méthode choisie pour procéder à leur attribution : celle du premier occupant (Indiens exclus s'entend), ne manque pas de surprendre par sa brutalité.

Les concurrents étaient invités à se rassembler au jour dit sur la ligne de départ, c'est à dire à la limite du territoire à conquérir, en utilisant le moyen de locomotion de leur choix. Ils devaient ensuite, au signal, se rendre aussi vite que possible sur la parcelle convoitée qui devenait ainsi leur propriété marquée d'un pieu fiché dans le sol et portant la mention « cette terre est mienne ».

La première de ces courses à la terre eut lieu le 22 avril 1889 au départ de Guthrie, au nord d'Oklahoma City, en plein centre du Territoire Indien. Elle passe pour avoir été la plus grande course de chevaux de tous les temps.

courseTerre2
 

Quand le soleil se leva au matin du 22 avril, la ville de Guthrie consistait en deux pâtés de maisons, une citerne d'eau et des entrepôts. Dès 8 heures la plupart des 50 000 concurrents étaient arrivés et attendaient sur la ligne de départ : des cavaliers isolés mais aussi des familles entières dans des voitures tirées par des chevaux ou des chariots trainés par des bœufs, des cyclistes et même des piétons. Un seul but : les 160 acres de terre à conquérir (un peu moins de 65 hectares).

courseTerre1

A midi le signal fut donné au canon par la cavalerie américaine chargée de l'arbitrage et ce fut la ruée, sauvage et impitoyable. Malgré les précautions prises, certains petits malins s'étaient infiltrés à l'intérieur de l'espace à investir et avaient, bien avant les autres concurrents réguliers, repéré les bonnes concessions. Il ne leur restait plus qu'à attendre, cachés, l'arrivée des premiers et surgir à point pour s'emparer des bonnes terres comme s'ils étaient arrivés avant eux. On les appela les Sooners, ceux qui étaient arrivés plus tôt que les autres. Autrement dit les débrouillards, pour ne pas dire les resquilleurs, qui donnèrent à l'Oklahoma son surnom : l'État des Premiers Arrivés ( The Sooner State).

courseTerre3

Il y eut par la suite d'autres courses à la terre en Oklahoma : le 22 septembre 1891 sur le territoire des Iowa et des Sauk and Fox ; le 19 avril 1892 sur celui des Cheyenne et des Arapaho ; le 14 septembre 1893 sur la bande Cherokaee dans la région de Ponca City et enfin le 23 mai 1895 sur le territoire des Kickapoo.

IndianTerritory

Oklahoma