Monseigneur chez les Indiens

Notre ami l’abbé Louis Salesse nous faisait parvenir, voici quelques années, un article de La Croix signé Bernard Gorce en se demandant s’il n’y a pas quelque analogie avec l’histoire des Indiens Osages et l’évêque de Montauban qui les avait secourus après les avoir évangélisés.


dubourg

Louis Guillaume Dubourg évêque de Montauban en 1829


Les parcours, au divers sens du terme, de ces prélats ne manquent certes pas d’offrir certaines similitudes. En 1839 l’abbé Joseph Projectus Machebœuf quitte l’Auvergne pour l’Amérique. Objectif : aller porter la bonne parole aux Indiens du Far West. Si l’on en juge par le nombre de conversions – le nombre de catholiques est impressionnant chez les Indiens – il faut croire qu’il réussit sa mission d’évangélisation aussi bien que Louis Dubourg, quelques dizaines d’années plus tard et quelques centaines de miles plus loin.


Macheboeuf

Joseph Projectus Machebœuf, premier évêque de Denver

C’est peut-être ce brillant résultat qui lui valut d’être promu au siège épiscopal de Denver. Il fut le premier évêque de ce gros bourg poussiéreux que parcouraient encore les chariots de pionniers et qu’animaient les piliers de saloons.

Denver1

Denver, ce gros bourg poussiéreux

Rude tâche dont il s’acquitta avec l’opiniâtreté d’un Auvergnat (donc, un Occitan !) Le voici aujourd’hui considéré comme « l’un des plus grands évêques des États-Unis », selon les termes de Mgr Stafford, son successeur actuel au siège de Denver.

lamy1

Mgr Lamy

Plus au sud et à la même époque, le mythique bourg de Santa Fe (Nouveau Mexique) avait lui aussi son évêque, Mgr Lamy, né dans le Massif Central (en France)... comme les deux tiers de son clergé d’ailleurs, ce qui avait valu à la région de Santa Fe le surnom de « petite Auvergne ». (Aïe, encore la présence occitane !)


lamy3

La chapelle du père Lamy à Santa Fe

Lamy, Machebœuf, Dubourg des noms honorés aux USA, quasiment oubliés chez nous, mais, comme le disait si bien l’évêque de Clermont, Mgr Hippolyte Simon « la gratuité et l’amnésie font partie de la démarche missionnaire » Puissent-elles faire partie de bien d’autres !

Dernière précision : Louis Salesse, qui nous a communiqué l’information, est l’aumônier des gens du voyage (le rachaï, dans la langue manouche) pour le diocèse de Montauban. A l’heure où l’Église catholique exprime son soutien aux Roms expulsés, faisant appel à la charité chrétienne et aux principes de l'Évangile,  il n’est pas inutile de rappeler que les Indiens, dans leur propre pays, ont connu et connaissent parfois encore, les mêmes persécutions.

Merci à Louis Salesse et Bernard Gorce.


Louis_salesse

Louis Salesse (au centre)