Piqûre de rappel à l'intention des nouveaux visiteurs 

Les Osages

cap015_3 

Avant d'aller plus loin dans le contenu du programme de l'Eté indien 2012 d'OK-OC sur le thème des Gardiens de la Terre, il paraît utile, notamment pour ceux de nos visiteurs récemment arrivés sur notre blog, de rappeler qui sont les Osages, d'où ils viennent, où ils sont et où ils vont.

En effet nous avons invité du 22 au 30 septembre deux membres de la tribu Osage : Joe Hall et Paul Bemore que nous avons présentés dans nos articles précédents.

PaulBemore3PICT0028

Paul Bemore et Joe hall

 Qui sont les Osages ?

Osage

 Les Osages sont les Sioux du sud et font partie du groupe Deghiha qui rassemble lui-même cinq tribus : Ponca, Omaha, Osage, Kaw (ou Kansas), Quapaw (Arkansas). Ces tribus parlent des langues très proches, ont les mêmes traditions et ont toujours été alliées.

A l’époque de la Louisiane, leur territoire de chasse avait une étendue comparable à celle de la France et recouvrait une partie des quatre Etats actuels du Missouri, du Kansas, de l’Oklahoma et de l’Arkansas. Ils contrôlaient le confluent du Missouri et du Mississippi et par conséquent les circuits commerciaux utilisant ces deux puissants cours d’eau.
Physiquement les guerriers osages étaient impressionnants, les tailles de deux mètres et plus étant relativement fréquentes. Musclés et bien bâtis, ils avaient le torse recouvert de tatouages, portaient des colliers en os et en griffes d’ours, des bracelets de métal autour de bras et des poignets, des anneaux et divers objets dans les lobes d’oreilles. Leur crâne était rasé à l’exception d’une crête partant du sommet de la tête et descendant en mèche sur la nuque. Les jours de fête ou de cérémonie ils portaient, pour accentuer leur crête un cimier en poils de porc-épic teint de couleur vive, dans lequel étaient fichées une plume d’aigle dressée et deux autres plumes retombant sur le coté du visage. Tous les poils duPawnenopashe corps étaient soigneusement épilés, y compris ceux du visage et les sourcils. Les femmes aussi étaient très belles, vêtues de robes de peaux teintes de couleurs vives, parées de bijoux d’os teints et de coquillages.

Les Osages pratiquaient une économie mixte. L’agriculture et la cueillette, travail surtout des femmes et des enfants et la chasse, réservée aux hommes. L’agriculture imposait une sédentarisation tandis que la chasse, surtout celle du bison, exigeait le nomadisme. Les Osages furent donc un peuple semi-nomade, partageant leur temps entre la vie dans les villages de huttes au bord des cours d’eau, et les deux campagnes de chasse annuelles, au printemps et en automne. Le reste du temps les chasseurs poursuivaient un gibier de moindre importance et pratiquaient le piégeage. Le commerce des peaux faisait donc partie de leur économie et la tribu veillait jalousement à maintenir son monopole dans sa zone d’influence. D’où les guerres, accrochages, raids punitifs et autres expéditions ayant pour but le vol de chevaux, de femmes ou la capture d’esclaves.

Les Osages, aujourd'hui

 

r_serveOsage

La nation Osage compte environ 12 000 personnes dont près de la moitié vivent dans la réserve au nord de l'Oklahoma. Ils exercent diverses professions et collectivement bénéficient des ressources du pétrole de leur réserve et des casinos qui ont poussé en surface comme des champignons (Sept actuellement dont un dans le quartier nord-west de la ville de Tulsa qui est inclus dans la réserve). La nation Osage possède ses propres institutions : une assemblée législative (le Congrès), un exécutif présidé par le chef principal, John Red Eagle, et assisté du chef en second Scott Big Horse, une cour de justice et sa police.

John_RedEagle_04John_RedEagle_08_Scott_BigHorse

le chef John Red Eagle et le chef assistant Scott Big Horse

Les Osages vivent dans le monde moderne comme les autres citoyens des Etats-Unis mais n'en ont pas moins conservé une partie importante de leurs traditions et de leurs valeurs qu'ils expriment chaque année au mois de juin en se réunissant dans leur réserve pour les danses In-Lo'n-Schka (la "danse de guerre")

Osage_112

9_1978_0056Depuis 1989 notre association OK-OC (Oklahoma-Occitania) a renoué le contact avec la tribu Osage, perdu à la fin de l'année 1829. Cette année-là, en novembre, trois Osages perdus et  exténués arrivaient à Montauban où ils allaient recontrer les habitants grâce à la générosité desquels ils allaient pouvoir revenir dans leurs familles en Amérique.

Depuis 1990 on rencontre régulièrement des Osages en Occitanie et des Occitans en Oklahoma. Pawhuska, la capitale des Osages, a été jumelée à Montauban en septembre 1999.

panneaupawhuska2

panneaupawhuska1

panneaux à l'entrée de Pawhuska

Cet article résume très succintement 183 ans d'amitié entre Montauban et les Osages et plus de trois siècles si l'on remonte aux premiers contacts entre les chasseurs-cueilleurs osages et les premiers trappeurs dont certains ont laissé des traces occitanes en pays osage...

gasconadegasconade2

Pour ceux de nos visiteurs qui désireraient connaître les détails de notre aventure commune, nous leur recommandons de se reporter à l'historique que nous avons publié dans ce blog lors de sa création

Vous êtes désormais plus de 100 000 à nous avoir visité un jour et actuellement 137 à suivre régulièrement nos articles.

 Visites_10000100merci

 

okocanimedias