L’image de l’Indien chez l’enfant

 

Notre amie Martine Planès a demandé aux enfants de sa classe du Cours élémentaire (7-8 ans) d’une école de Graulhet (Tarn) de lui dire ce que représente pour eux le mot « Indien ». Voici ce qu’elle a obtenu :

enfantindien1 

Enfants07

 

D’abord, les Indiens « ont des plumes sur la tête », on s’en serait douté et, pour faire bonne mesure, « ils ont les cheveux longs ». Question : comment arrangent-ils cela ensemble ? Réponse : « ils ont des lianes pour faire tenir les plumes ». Élémentaire mon cher Watson !

Enfants02

Bien, mais alors, comment sont-ils vêtus ? Très simplement : « ils n’ont pas d’habits ; ils sont presque tout nus. » Il y en a pourtant qui « ont des peaux de bêtes sauvages » ; ce sont sans doute les plus frileux, ou les moins impudiques. Mais dans tous les cas, « ils sont pieds nus ».

Enfants03

 

gendarme

 

Parlons un peu de leurs conditions matérielles à présent. C’est encore la précarité. « Ils n’ont pas de maison ni de WC », ce qui ne serait pas si grave si, comble de dénuement, nous ne découvrions avec nos bambins effarés cette atroce réalité : « ils n’ont pas de véhicule à moteur (sic) »  Seul, un futur gendarme pouvait employer un vocabulaire aussi précis.

 

 

Enfants08Le tableau s’adoucit un peu cependant lorsque nous apprenons « qu’ils ont des tentes » sous lesquelles, la nuit venue, « ils dorment avec de la fourrure de bison ». Ouf ! C’était trop dur… Et comme les soirées sont fraîches, « ils mettent du feu quand ils ont froid », avec quoi ? Quelle question ! « Ils font du feu avec du bois », comme tout le monde pardi, et « ils fument la pipe ». Là, c’est carrément le confort et pour bien montrer qu’ils sont heureux, « ils font la fête », c’est à dire qu’ils « chantent en mettant la main devant la bouche et en tapant ». Pour cette occasion « les hommes sont déguisés en indien avec des peintures sur la peau », et certains qui sont plus coquets « ont des maquillages avec de la peinture, des bouts de charbon »

 

Enfants04

(je crois que tu n'as pas mis les peintures aux bons endroits)

Enfants01Le jour venu les rappelle aux dures réalités de l’existence ; il faut vaquer aux occupations ordinaires. « Ils ont des chevaux » qu’ils montent sans doute chaque fois qu’ « ils attaquent les cow-boys » et qu’« ils tuent la plupart des ennemis ». On ne sait trop comment ils tuent les uns mais « ils ont des arcs pour tuer les autres » et, comme « ils tuent les hommes », ont se demande bien ce qu’ils font aux femmes. Cela, sans doute, ne va pas sans représailles car « ils ont des lances pour se défendre. »

Enfants06

Il ne restait plus qu’à les situer géographiquement, au cas ou vous voudriez leur faire une petite visite. « Les Indiens habitent les Indes », tout bêtement et c’est pour cela que ce sont « des indigènes ». Vous les reconnaîtrez facilement car « ils sont noirs », mais il vous faudra lever la tête et être patients car « ils se cachent dans les arbres pour tuer les gens ! » Brrr, on en a froid dans le dos. Heureusement – et cela peut vous consoler – « les filles s’appellent les Indiennes et elles sont très gentilles. »

Enfants05

Si ces quelques réflexions d’enfants vous ont fait sourire, dites-vous bien qu’il s’agit-là d’une connaissance qu’ils n’ont pas inventée. Ce sont les adultes – vous, moi – qui ont laissé s’installer ces images dans leurs têtes, soit en ne les corrigeant pas par ignorance ou par négligence, soit en ne contrôlant pas les informations qu’ils reçoivent à flots ininterrompus. Dans tous les cas, nous avons tort et ces idées, que cela plaise ou non, nous devons en endosser la responsabilité.

Pourquoi tu tousses ?

tonton