Des signes qui parlent

des Osages

 

Les « signes qui parlent », c’est ainsi que les anciens Osages désignaient l’écriture, celle des traités. Ils n’avaient, en ce temps-là, que la tradition orale pour transmettre de génération en génération les histoires, légendes, connaissances et traditions. C’est ainsi que s’est transmise l’amitié légendaire qu’ils éprouvaient pour les Français.

L’amitié entre les Osages et les Montalbanais remonte à  novembre 1829, lorsque trois Indiens de cette tribu arrivaient exténués dans notre ville. La générosité de nos ancêtres avait permis leur retour en Amérique.

A partir de cette histoire, datant du temps de la Louisiane française, l’association Oklahoma-Occitania (OK-OC) a tissé des liens d’amitié non seulement avec le peuple Osage mais avec une vingtaine d’autres nations amérindiennes. La richesse de ces échanges méritait d’être partagée.

Une rencontre avec deux auteurs autour des Osages avait lieu à la librairie Deloche, 21 rue de la République, Montauban le jeudi 10 mars à 17 heures :

Les deux auteurs prêts à accueillir les lecteurs (photo Edgard Strigler)

Jean-Claude Drouilhet, fondateur de l’association Oklahoma-Occitania y présentait « Du Missouri à Montauban. L’incroyable odyssée des Osages perdus » (La Brochure). Récit de l’épisode montalbanais et de bien d’autres événements de cette tribu (1).

Marie-Claude Feltès-Strigler, maître de conférences à Paris III Sorbonne-Nouvelle présentait un ouvrage historique : « Les Indiens Osages, Enfants-Des-Eaux-Du-Milieu » (OD. Nuage Rouge) - (2)

 

JCD_MCS

 

C’est dans la « cave-à-lire », superbe cave voûtée du sous-sol de la librairie que les présentations furent faites, avec notamment une intéressante conférence de Marie-Claude Strigler qui rappela le parcours historique de cette tribu singulière qui vit à la fois dans le monde moderne et dans sa tradition, faisant ainsi la preuve de la compatibilité des modes de vie. Peut-être un exemple à méditer.

 

Tradition et modernité : mère et fille osage dans les années 1920

Après la présentation, une promenade dans le Montauban-by-night permit à Edgard Strigler de fixer sur la carte mémoire de son appareil de magnifiques photos qu’il partage avec nous. Merci, Edgard et Marie-Claude de votre présence à Montauban, loin de votre vingtième arrondissement parisien.

La place nationale, ex place royale, ex place impériale

les couverts de la place nationale

___________________________________

1. Jean-Claude Drouilhet " Du Missouri à Montauban... " 260 p. - 15 € + 5 € (frais d'envoi) - ch. à l'ordre de Oklahoma-Occitania / 1096 chemin du Coteau / 82000 Montauban.

2. Marie-Claude Feltès-Strigler " Les Indiens Osages... " 360 p. - 22 € - en librairie