Erica Pretty Eagle Moore

Un t-shirt pour NODAPL

Erica sera l'une des deux invitées d'OK-OC au "Printemps indien 2017" à Montauban et Paris. Cette jeune personne est une militante engagée dans la cause NODAPL (No Dakota Access to the Pipe Line), ce projet d'un oléoduc qui traverse la réserve sioux de Standing Rock (Dakota du Sud), passe sous la rivière Missouri et menace l'environnement, notamment l'eau potable.

Depuis des mois, non seulement les Lakotas (Sioux) mais des centaines d'autres nations amérindiennes -- dont les Osages -- manifestent pacifiquement leur opposition à ce funeste projet qui profane des territoires sacrés et menace dangereusement la qualité de vie de la population autochtone. L'ancien président Obama avait interrompu les travaux. Le nouveau président vient de relancer le chantier. La mobilisation continue donc.

Erica qui est étudiante en art et cinéma à l'université a créé une affiche sur le thème "Protégeons notre mère la terre - L'eau c'est la vie".

 

création d'Erica Pretty Eagle Moore

eau vie 2

eau vie 3

Le thème se décline selon une ligne de t-shirts qu'elle a mis en vente au profit de l'organisation NODAPL. Elle vient de lui verser une somme de plus de 3 000 $

Erica Pretty Eagle Moore présente sa ligne de t-shirts

Pour voir le diaporama du t-shirt sur le site d'Erica, cliquez ici

 

ribbonwork2

Nous recevons de notre correspondant Raphaël Ponce des liens vers les dernières pétitions d'Amnesty International concernant Standing Rock et le projet ranimé par le nouveau président de poursuivre la construction d'un oléoduc menaçant la sécurité et la santé des peuples amérindiens

 1 - Condemn President Trump’s Action on the Dakota Access Pipeline >>> http://bit.ly/2lBMuBm

2 - Demand Human Rights at Standing Rock >>> http://bit.ly/2lBMAcu

 

ribbonwork2

Lu dans Charlie Hebdo

A LA HACHE

Charlie

Quatre banques françaises* prêtent de l'argent à la société américaine qui construit l'oléoduc voulu par Trump sur les terres sioux du Dakota. Deux d'entre elles tentaient il ya un an de faire amende honorable en fermant leurs succursales des îles Caïmans. En faisant la guerre aux Indiens, elles continuent à se comporter comme des hors-la-loi du Grand Ouest, mercenaires à la solde du plus grand bandit manchot. Le scalp de Trump ne vaut rien s'il porte untoupet...       S. Vinson

* Crédit Agricole, Natixis, Société Générale, BNP Paribas (rédac' du blog)