Samuel, le drumkeeper

Sam Lookout et sa grand mère Mary Lookout

Chacune des trois communautés osages d'Oklahoma -- Pawhuska, Hominy et Gray Horse -- possède son tambour sacré qui est utilisé dans les cérémonies et notamment aux danses I'n-Lo'n-Schka du mois de juin.

Le drumkeeper, c'est le gardien du tambour. Il s'agit-là d'une responsabilité de la plus haute importance, d'une dignité qui ne peut être confiée qu'à un jeune Osage aux qualités reconnues de tous. La charge du tambour est onéreuse pour toute la famille qui a le devoir de distribuer des offrandes de grande valeur. (peut-être une survivance de la tradition du don distributif visant à répartir les richesses ?)
En reconnaissance, le drumkeeper et sa famille ont l'honneur d'ouvrir le cortège qui se dirige vers le hall de danses et d'installer le tambour au centre de l'aire.

jeunes garçons prêts pour la parade qui précède les danses

Cette année-là (dans les années 60 ?) le drumkeeper était Samuel Lookout qui pose ici à côté de sa grand-mère Mary Lookout

sam3

En allant « payer pour le tambour ». En tête marche le town crier (le crieur public avec le chapeau blanc) suivi du tambour porté par ses servants, ensuite Samuel Lookout le drumkeeper, enfin les mariés en tenue traditionnelle de mariage.

 Parade se dirigeant vers le hall de danses de Hominy

un grand merci à Cherie Lookout qui nous a fait parvenir ces photos anciennes voici près de vingt ans

Cherie Lookout (au micro). Photo Shannon Saxw Duty/Osage News