Chef Seattle

(vers 1786 - 1866)

 

chief-seattle

Elrick Fabre-Maigné est un adhérent d'OK-OC de longue date. Voici un extrait du discours du chef Seattle qu'il a passionnément prononcé le mercredi 17 mai à l'hôtel de ville de Montauban devant nos invitées osages, Erica et Terry et un groupe important de la municipalité dont madame Barèges, maire de Montauban. Les élus municipaux ont unanimement reconnu la valeur profonde et l'actualité frappante de ce texte servi avec le grand talent d'Elrick.

Elrick Fabre-Maigné lit le discours du chef SeattleElrick Fabre-Maigné :

" En janvier 1854, lors des négociations avec le gouvernement des Etats-Unis, le chef Seattle exprimait son refus de vendre les territoires de sa tribu, car l'Homme blanc ne respecte pas la terre. Ce discours, même s'il a subi de nombreuses modifications (dont mon adaptation, raccourcie pour la nécessité de la scène, tout en conservant la substantifique moelle poétique), transmet une spiritualité et une conscience "écologique" (comme on dit aujourd'hui), hélas de plus en plus d'actualité ; y compris aux USA avec le Dakota Access Pipeline qui va polluer irrémédiablement l'eau du Missouri.  --- EFM "

Mairie04

Le début de la survivance

Je suis Seattle, chef de la tribu Duwamish, et je vais parler :

En échange de nos territoires de chasse, le grand chef blanc à Washington nous offre "une réserve" pour y vivre entre nous. Cela est très généreux à lui, car l'Homme Rouge n'a plus de droits à faire valoir face aux soldats bleus et à leurs fusils à répétition.

Mais comment pouvez-vous acheter le ciel, la chaleur de la terre ? L'idée nous paraît étrange. Chaque parcelle de terre est sacrée pour mon peuple. La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l'Homme Rouge. L'eau scintillante qui coule  dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais aussi le sang de nos ancêtres ; elle étanche notre soif mais son murmure est la voix du Père de mon Père.

Je ne suis qu'un sauvage, mais je ne comprends pas quel intérêt il y a à vivre si l'homme ne peut entendre le cri solitaire du grand aigle ou le souffle des bisons, la nuit autour d'un étang. Où est l'aigle ? Où est le grizzly ? Dans une cage pour amuser les enfants de villes ? Lorsque tous les bisons, les aigles et les grizzly auront disparu ; lorsque les forêts auront été coupées et les rivières polluées d'immondices, ce sera la fin de la vie et le début de la survivance.

Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes arrive bientôt à l'homme ; toutes les choses se tiennent dans le grand cercle de la vie.

Aussi nous acceptons votre offre, mais à une condition : l'Homme Blanc devra respecter la terre comme une sœur, les animaux qui la peuplent comme des frères.

Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Enseignez leur ce que nous avons enseigné aux nôtres. La Terre est notre mère ; tout ce qui arrive à la Terre arrive aux fils de la Terre : contaminez votre lit et vous suffoquerez un jour dans vos propres détritus !

Et quand le dernier Homme Rouge aura péri, quand les enfants de vos enfants se croiront seuls dans leurs champs, dans leurs boutiques ou dans le silence d'un bois sans chemin, ils ne seront pas seuls. La nuit quand les rues de vos villes et de vos villages seront silencieuses et que vous les croirez vides, elles seront envahies par les esprits de mes frères qui autrefois peuplaient et aimaient cette terre si belle.

L'homme blanc ne sera jamais seul.

J'ai dit.

 

J'ai dit !

 Le mercredi 17 mai au matin, après la traversée du Pont-Vieux de Montauban, les jeunes élus du CMJ de Montauban et des écoliers de Fonneuve (Montauban) accompagnés de leurs enseignants et de parents se réunissaient au square Picard où une petite cérémonie était organisée en l'honneur de nos invitées de la nation Osage : Erica Pretty Eagle et Terry Mason Moore. C'est un jeune conseiller du CMJ, Achille Maestre qui, au nom de toute la jeunesse montalbanaise, prenait la parole pour leur souhaiter la bienvenue et leur présenter notre drapeau national et la bannière occitane...

 

Achille Maestre prononce un discours de bienvenue

 

Mesdames et Honorables déléguées de la Nation Osage

 Je m’appelle Achille Maestre, j’ai 12 ans et au nom  des enfants de Montauban, je vous souhaite la bienvenue dans notre ville.

 En novembre 1829, trois Osages perdus : Petit Chef, Femme Faucon et Grand Soldat, arrivèrent à Montauban après un parcours de plus de deux ans en France et en Europe. Ils étaient désespérés de ne jamais revoir leurs familles en Amérique. Les habitants de Montauban rassemblèrent la somme nécessaire à leur voyage de retour au pays. Les Osages ne l’ont jamais oublié.

En 1989, l’association Oklahoma-Occitania a retrouvé le contact avec la tribu Osage. Et depuis cela on a vu des centaines d’Osages traverser le pont-Vieux de Montauban en mémoire de leurs ancêtres les Osages perdus de 1829. Tous ces Osages qui ont séjourné dans notre ville y ont été accueillis à bras ouverts et ont visité notre belle région occitane.

Nous vous souhaitons un agréable séjour dans notre ville et nous sommes heureux de vous offrir les bannières de France et d’Occitanie

 

Le drapeau de la nation française

 

DSC_0437

 

 Il a été adopté par la Convention, une assemblée nationale de la République française le 15 février 1794  sur la proposition du Président de cette assemblée.

 

Jean Bon St-AndréCe président qui se nommait Jean Bon Saint-André était un citoyen de Montauban où il était très respecté. De sorte que nous pouvons dire que le drapeau français est né Paris, mais a été conçu et imaginé à Montauban.

 

img001

 

Notre drapeau national a flotté officiellement de 1800 à 1803 sur le territoire qui allait devenir l’Oklahoma et faisait alors partie de la Louisiane française. Il était le cinquième drapeau sur les quatorze drapeaux qui ont flotté successivement sur l’Oklahoma. Il fait donc aussi un peu partie de votre histoire comme de la nôtre.

 Nous avons le plaisir de vous l’offrir pour que vous puissiez le déployer lors des fêtes et cérémonies du peuple Osage et rappeler ainsi la grande amitié qui relie nos deux peuples depuis trois siècles.

 

DSC_0440

Le drapeau d’Occitanie

 

drapeau oc

 

 

Croix Occitan03La croix occitane a été adoptée au Moyen âge par les comtes de Toulouse. Elle est désormais le symbole de l’Occitanie et celui de notre région. Le symbole des couleurs : rouge et jaune est en fait désigné par « Sang et Or ». Le Sang, c’est l’esprit des hommes ; L’Or, c’est l’or en fusion, le soleil, c’est à dire l’Être Suprême On peut voir dans cette croix : les 4 directions (ou les 4 vents) ; les 4 saisons de l’année ; les 12 mois que représentent les 12 boules. Certains y voient aussi les 12 signes du zodiaque. L’Occitanie est une région de France qui a sa propre langue, sa culture et ses traditions millénaires. En emportant ce drapeau et en le faisant flotter en pays Osage vous rappellerez à votre peuple qu’il y a dans le Sud de la France, des gens qui n’ont pas oublié la nation Osage avec lesquels ils ont noué des liens d’amitié.

 

DSC_0438

 

DSC_0441

 

DSC_0456

 

 

img005