Joe Don Brave à Rouen

UN GUERRIER CULTUREL OSAGE

du clan de la libellule

 

dragonfly

 

par Marie-Claude et Edgard Strigler

Jeudi 19 octobre 2017

 Le grand jour est arrivé ! La matinée est réservée aux medias, et Joe Don est super stressé. Il a abandonné T-shirt et bermuda pour chemise blanche, bolo tie, chaussures… neuves, veston. Le personnel du musée lui dit qu’il a l’air du président, ce qui ne lui plait pas du tout.

 

IMG_1998_2

IMG_2000_2

IMG_2010_2

IMG_2020_2

IMG_2023_2

IMG_2024_2

 

Les journalistes se succèdent, de la presse écrite adulte et jeunesse, de la TV, l’équipe de France 3 Normandie, de la « chaine normande », un vrai remue-ménage. Sébastien Minchin est partout, voit tout, vérifie tout. Les Kayapos (Brésil) arborent coiffe et bijoux perlés, un peu trop folkloriques à côté de Joe Don, très présidentiel, mais heureux lorsque le Kayapo, Bep, lui fait comprendre (langage des signes) qu’ils sont de la même famille.

 

IMG_2017_2

 

Lors des interviews, Joe Don explique les éléments de sa peinture, l’importance de la nature, et fait allusion aux tremblements de terre qui se multiplient avec la fracturation hydraulique.

 

IMG_2040_2

 

Le soir, inauguration officielle dans les jardins communs au Musée des Antiquités et du Muséum d’Histoire naturelle, qui s’apprêtent à fusionner. 250 personnes se pressent sous une grande tente. Discours de la première adjointe au maire de Rouen, du président des musées de Rouen, du conservateur du Muséum d’histoire naturelle. Puis c’est le tour de Joe Don de prendre la parole. Il se présente en langue osage, puis il lit le texte que lui a préparé Rebecca, en expliquant qu’il lui est plus facile de s’exprimer par sa peinture que par les mots.

 

IMG_2041_2

 

" Bonjour (en français) Merci de m’inviter à prendre la parole. Mon nom est Joe Don Brave, et je suis de la nation Osage d’Oklahoma. C’est un grand honneur pour moi d’être ici et de pouvoir partager ma culture et mes traditions avec vous.

Je souhaite remercier Yvon Robert, maire de la ville de Rouen, Sébastien Minchin du Museum d’histoire naturelle de Rouen, Jean-Claude Drouilhet qui m’a recommandé, mes hôtes, interprètes et guides Edgard et Marie Strigler, et mes compagnons artistes pour leur camaraderie et l’inspiration qu’ils m’ont apportée pendant mon séjour.

 Merci à tous pour l’occasion magnifique que vous m’avez donnée de partager ma vision de mon territoire.

 C’est une terre de prairies, de collines vallonnées, de forets. J’ai essayé d’en traduire la beauté dans ma peinture avec les étoiles et le soleil, la force de l’aigle, la majesté du bison, l’énergie et l’espièglerie de la libellule et la puissance du guerrier Osage.

Nos mythes nous disent que les Osages sont descendus des étoiles. Avec le Soleil, le créateur nous offre une nouvelle journée, le Soleil nous accompagne tout au long du jour et, lorsqu’il se couche, nous  nous installons dans la nuit.

L’Aigle est le symbole de l’Amérique, mais c’est aussi un oiseau sacré. Les Osages utilisent ses plumes pour leurs cérémonies spirituelles.

Le Bison est la vie, une importance source de nourriture et de matériaux. Sa peau est utilisée pour faire des vêtements, ses os et ses cornes servent à fabriquer des outils.

Les Osages sont les Enfants des Eaux du Milieu. Ils sont représentés ici par le Guerrier. Je l’ai peint bleu, car il représente aussi l’eau indispensable à la vie. Sa coiffe est un cimier et il porte un médaillon de coquillage.

Ma peinture murale traduit la nécessité de protéger la terre et les choses importantes de la vie. Le Soleil et le Guerrier surveillent tous les deux la terre et les hommes.

Lorsque j’ai commencé à peindre, je n’avais pas de plan particulier. Jai regardé ce qui allait être exposé dans la vitrine, et j’ai su qu’un guerrier et un bison devraient en faire partie. Puis le paysage s’est imposé à moi, puis le soleil et les étoiles. Tous s’est organisé autour de ces symboles de mon peuple.

 Deux exemples d’appliqué de ruban osage sont exposés. L’un est une bande qui pourrait être cousue sur une couverture ou sur un châle. L’autre est une cravate portée pour la remise des diplômes de la faculté de droit. Une robe de peau de daim décorée de perles provient de la tribu comanche, et des mocassins de peau.

Les libellules sont des messagères, très importantes pour moi, car elles font partie de mon clan.

Quelques pots d’argile étaient utilisés pour la cuisine ou comme récipients, un carquois et des flèches, des pipes de catlinite. Tous ces objets sont traditionnellement utilisés par les Osages.

Aujourd’hui, je représente ma tribu, les Osages. Je suis honoré d’être ici en France, là où mes ancêtres ont marché en 1827. J’ai beaucoup apprécié mon séjour dans la belle ville de Rouen. La chaleur des gens, la cuisine et la musique, les excursions et les visites, ont fait de ces semaines une expérience extraordinaire.

Je serais heureux de vous accueillir à Pawhuska, en Oklahoma, pour vous présenter ma famille et que vous puissiez voir le monde dans lequel je vis de vos propres yeux. "

 Ouf ! Il a fini, il peut desserrer sa cravate et enfin se détendre.

 

IMG_2039_2

 

IMG_2044_2

 

IMG_2046_2