« Wazhazhe » 

 Parution, le 8 mars

 

Wazhazhe

 

Deux membres d'OK-OC, Benoît Séverac et Hervé Jubert, publient aux éditions Le Passage un roman inspiré par notre histoire fondatrice d'Osages perdus puis accueillis à Montauban. Son titre à lui seul est tout un programme : Whazhazhe. Ce mot écrit en français et en anglais se lit Osage selon la transcription qu'en fit le prêtre jésuite Jacques Marquette lorsqu'il entendit prononcer pour la première fois en 1673 le mot Whazhazhe

Benoît Séverac :

Le 8 mars, on lâche les Indiens ! « Wazhazhe » paraît aux éditions Le Passage, un roman écrit à quatre mains avec mon frangin Hervé Jubert*.

Entre Oklahoma et Occitanie, quand enquête criminelle et chamanisme se mêlent… Une histoire de vengeance, de folie et de mort.

Un polar « polar » très éloigné du monde noir qui est le mien habituellement, mais aussi très différent de ce que fait Hervé.

*Hervé Jubert est auteur d’une trentaine de polars et de romans fantastiques (Les Enquêtes de Beauregard, La Trilogie Morgenstern, Monstres, Blanche etc.).

Chef Marmont, un Indien Osage de l’Oklahoma, ranger et membre du conseil des sages, est en visite officielle dans le village de Laprade, près de Montauban. Malgré les vives réactions que sa présence suscite parmi la population locale, il est censé recevoir un lopin de terre offert par la municipalité à son peuple en vertu de l’amitié qui lie la nation Osage et les habitants de la commune depuis le xixe siècle.

Mais l’enlèvement d’une fillette et une série de meurtres rituels qui frappent la région en décident autrement.

Sur les traces de Claire Tourment, lieutenant de gendarmerie qui, le temps d’une enquête, devra jouer les chamanes, il se retrouve coincé en France, emporté dans les méandres d’une affaire de vengeance et de folie destructrice à laquelle, malgré lui, il devra prendre part.

Car il est des héritages que l’on n’est pas libre de refuser.

 

img877

Hervé Jubert                       Benoît Séverac