Quand les Irlandais

remercient

les Indiens Choctaws

 

Choctaw Seal

En 1847, au milieu de la période de la Grande Famine en Irlande, un groupe de Choctaws organisa une collecte qui produisit 710 dollars. Cette somme fut envoyée en Irlande pour aider les hommes, les femmes et les enfants irlandais qui mouraient de faim.

Seulement 16 ans auparavant, en 1831, le peuple choctaw avait lui-même été éprouvé par la famine. Il avait subi « la Piste des larmes », un sinistre épisode d'exode forcé de 800 km depuis les terres ancestrales du Mississippi jusqu'au Territoire indien : l'actuel Oklahoma). Ce don était ainsi un geste extraordinaire. La somme pourrait représenter aujourd'hui un million de dollars selon Judy Allen, rédactrice au journal de la Nation Choctaw d'Oklahoma. Pour marquer le 150e anniversaire de ce geste de solidarité, huit Irlandais avaient refait le parcours de cet exode forcé.

 

Choctaw trail of tears
En 2015, une statue a été érigée à Midleton, dans le comté de Cork, en Irlande, pour honorer la générosité des Choctaws. Cette sculpture de neuf plumes d'aigle commémore l'année 1847 de la Grande Famine, lorsque les Indiens Choctaws ont fait un don à l'aide humanitaire irlandaise.

choctaw memorial 01

 

Choctaw memorial1

 

Choctaw memorial2

Les Choctaws vivent encore aujourd'hui en Oklahoma. Les Français les ont connus à travers les premiers écrits de Chateaubriand, notamment dans Atala où il les nomme Chactas

En 1994 nous avons eu l'honneur à Montauban d'accueillir un dignitaire de la nation Choctaw. Il s'agissait de Charley Jones qui devait recevoir le don d'une parcelle de terre communale au village de Saint Nicolas de la Grave.

Nous avons, dés 1992, initié une série de dons de terre en diverses communes de Midi-Pyrénées. Ces territoires symboliques ont été dédiés à une quinzaine de nations indiennes pour les remercier de la bienveillance et de l'aide qu'elles ont accordées à nos ancêtres trappeurs et négociants. Notre démarche avait donc quelques similitudes avec celle des Irlandais et nous pouvons nous en réjouir.

img881

Archie Mason (Osage) devant la stèle du Jardin des Plantes de la terre indienne de Montauban sur laquelle on peut lire :

" [...] en reconnaissance de l'hospitalité généreuse que les Indiens d'Amérique ont toujours réservée à leurs visiteurs français [...] "

Enfin, je ne résiste pas au plaisir de faire état du titre honorifique qui m'a été octroyé par le chef de la nation Choctaw, Hollis E. Roberts. Je suis donc devenu "Choctaw honoraire". Je n'en tire pas une grande fierté mais cela fait toujours plaisir d'être en quelque sorte un peu relié à ce peuple généreux.

 

img880