The oil man

Osage dancersDeux adhérents d'Oklahoma-Occitania sont arrivés dans la réserve de la nation Osage, au nord de l'Oklahoma. Ils sont basés à Pawhuska. Ils se déplaceront dans la réserve où ils rencontreront de nombreuses personnes ayant des connaissances et des compétences particulières dans divers domaines de la culture, de l'histoire et de l'économie de cette nation. Benoît Séverac et Hervé Jubert ne sont pas là en simples touristes. Non seulement ils représentent OK-OC (le petit nom de notre association), mais surtout ils sont en recherche documentaire dans le décor et avec les personnages de leur prochain roman faisant suite à Wazhazhe. Hervé et Benoît sont des écrivains reconnus, auteurs de romans à succès. Ils nous envoient chaque jour une page de leur journal de bord que nous publierons à raison de une tous les deux jours.

Benoît Séverac & Hervé Jubert :

 

L’histoire de l’Oklahoma est liée au pétrole. La première réserve d’or noir des Etats-Unis dort dans son sous-sol, surtout dans le comté osage. L’homme statufié s’appelait Frank Phillips, magnat du pétrole et ami des Indiens au siècle dernier.

PhillipsLes gains liés à l’exploitation de cette manne sont énormes. Surtout pour les Indiens. Dans le traité de 1906 qu’ils ont signé avec le gouvernement, il a été spécifié que les ressources minérales appartenaient aux Osages et que leur exploitation donnerait lieu à un versement de dividendes pour les familles fondatrices.

Osage murders1Ce fut le cas au début du XXème, dans des proportions astronomiques. Chaque Osage est devenu un Rockefeller. Et les vautours sont arrivés, instituant le règne de la terreur. Mais ceci est une autre histoire, très bien narrée par David Grann dans son livre La note américaine.

Osage murders2Revenons à aujourd’hui. Après avoir visité le Ranch-Museum de Frank Phillips, nous retrouvons X, un militant Osage qui nous a demandé de ne pas citer son nom. Il commence à lever le voile sur les enjeux écologiques de la réserve. Nous voulons en savoir plus ? Il nous amène chez lui.

 

A l’abri des oreilles indiscrètes, il nous parle des compagnies pétrolières, du conseil minier, du Gaming council qui gère les casinos, des relations ambivalentes entre la nation osage et les fédéraux, des risques de tremblements de terre géologiques et politiques. Il a été aussi question de conflits d’intérêts… Que nous comptions mettre dans notre livre.

 

Quand la réalité valide la fiction.

 

Benoît Séverac & Hervé Jubert