La tornade

Osage dancersDeux adhérents d'Oklahoma-Occitania sont arrivés dans la réserve de la nation Osage, au nord de l'Oklahoma. Ils sont basés à Pawhuska. Ils se déplaceront dans la réserve où ils rencontreront de nombreuses personnes ayant des connaissances et des compétences particulières dans divers domaines de la culture, de l'histoire et de l'économie de cette nation. Benoît Séverac et Hervé Jubert ne sont pas là en simples touristes. Non seulement ils représentent OK-OC (le petit nom de notre association), mais surtout ils sont en recherche documentaire dans le décor et avec les personnages de leur prochain roman faisant suite à Wazhazhe. Hervé et Benoît sont des écrivains reconnus, auteurs de romans à succès. Ils nous envoient chaque jour une page de leur journal de bord que nous publierons à raison de une tous les deux jours.

 

Benoît Séverac & Hervé Jubert :

Au début de notre voyage, Hervé Jubert et moi (en repérage dans l'Oklahoma pour notre prochain roman à deux) avions posé la question « Comment reconnaît-on une tornade ? ». On nous avait répondu « Quand tu en verras une, tu sauras que c'en est une, t'inquiète pas pour ça. »
Aujourd'hui, je confirme.
On a vu ça (voir photo) à l'horizon, cinq minutes plus tard, nous étions dedans, et on savait que nous étions sous une tornade.
Nous ne devons notre salut qu'à un pont sous lequel nous avons pris refuge avec une dizaine d'autres véhicules, secoués dans tous les sens, battus par la grêle.
Vivent les ponts. Vive le béton.

37977791_1725015154284601_249951806543626240_n

ribbonwork2

 Tornado

 At the beginning of our trip, Hervé Jubert and I (locating in Oklahoma for our next novel) had asked the question "How do you recognize a tornado? ". We were told "When you see one, you'll know it's one, do not worry about it. "
Today, I confirm.
We saw that (see picture) on the horizon, five minutes later, we were in it, and we knew we were under a tornado.
We owe our salvation only to a bridge under which we took refuge with a dozen other vehicles, shaken in all directions, beaten by hail.
Long live bridges! Long live the concrete!