Trois anniversaires !

Trois anniversaires ! OK-OC ne fait pas les choses à moitié mais... en triple‌.

  • 190 ans de présence des Osages à Montauban ! Attention, j'ai pas dit de présence ininterrompue. Les premiers Osages sont arrivés à Montauban en novembre 1829. Cela fait donc 190 ans cette année. Après ils sont rentrés chez eux et ont raconté comment ils avaient été accueillis à Montauban. D'une génération à la suivante le message est passé : "A Montauban il y a des gens sympas. Il ne faut pas l'oublier" Les Osages n'oublient jamais rien ! Si ce n'est pas une présence ça, dans la mémoire collective des Osages jusqu'à la 7ème génération !!!
  • 30 ans d'OK-OC et de joyeuses rencontres
  • 20 ans du jumelage Montauban-Pawhuska

Ça méritait bien le partage d'un gâteau.

Et ça, ce n'est pas une gasconnade ni une bullshit... Pour une fois vous pouvez me croire.

Gasconnade_02

Nous aurons deux invités d'honneur :
Christopher Cote, jeune indien traditionaliste, professeur de langue Osage qu'il enseigne aux jeunes enfants de sa tribu
Jordan Aileah Cocker, jeune indienne de la nation Kiowa.

Christopher Cote

Jordan Aileah CockerAlors nous vous attendons  tous Lundi 6 mai à 18 heures à l'Ancien collège de Montauban (salle Pawhuska) pour le vernissage de l'expo d'OK-OC, pour la rencontre avec nos invités d'honneur et le partage de notre gâteau d'anniversaire
gateauOc1

ça, c'est un autre gâteau de bienvenue en Oklahoma que les Osages avaient partagé avec une délégation d'OK-OC il y a quelques années. Ils avaient déjà tout compris de l'Occitanie.

aioli
Aïoli ! (c'est l'alléluia occitan-provençal)

 img022D'autres rencontres sont au programme

Dimanche 5 mai après-midi à Saint-Nauphary

à la salle des fêtes

Nos invité(e)s Christopher Cote et Jordan Aileah Coker participeront avec OK-OC, Lo Reviscol et un groupe de musiciens à une belle rencontre avec les danses occitanes.

Celles-ci n'ont pas grand chose à voir avec les danses traditionnelles des Osages, mais l'expérience nous a prouvé qu'elles intéressent beaucoup des Indiens : les Osages comme les Kiowas.

Voir un Osage danser la bourrée... ça vaut le déplacement et la photo souvenir

Dimanche 5 mai à 18h à Montauban

au Rond des Osages

C'est à la sortie 64 de l'autoroute. Le rond-point qui ouvre l'entrée vers le quartier Sapiac. Merci à la municipalité qui a bien toiletté le site

Là il s'agira de faire connaître à nos invités Christopher et Jordan ce site dédié aux trois Osages perdus, arrivés à Montauban en 1829 et sauvés de leur détresse par les Montalbanais de cette époque.

Ils nous diront quelles impressions cela leur procure et peut-être nous adresserons un message à leur manière.

Séquence souvenir de photos avec les Indiens

Lundi 6 mai

(non ouvert au public ; juste pour info)

à l'école de Bioule

Cette école publique du joli village de Bioule près de Nègrepelisse a ceci de particulier et certainement d'unique en France d'être logée dans un château médiéval. Nos invités indiens seront donc écartelés dans leur imaginaire historique entre le Moyen âge et le XXIème siècle. De même que les enfants de la classe CP de Jean-Marc Bouysset, seront confrontés à un délicat anachronisme entre les Indiens qu'ils connaissent, ceux de la BD et d'Hollywood des siècles passés et ceux, bien vivants qu'ils auront devant les yeux.

Eduquer, c'est surprendre ! right ?

Château

Château de Bioule, salle des Preux

Lundi 6 mai

(non ouvert au public ; juste pour info)

A 18 heures nos deux invités seront reçus par l'évêque de Montauban, Mgr Ginoux. La raison de cette entrevue est simple. Il s'agit là d'une visite de courtoisie en hommage et remerciement à l'attitude bienveillante de l'ancien évêque de Montauban en 1829, Mgr Dubourg qui les avait accueillis en sa résidence de l'hôtel d'Aliès (la mairie actuelle) et avait organisé la collecte de fonds nécessaire au retour de ces trois Osages perdus. Rappelons qu'avant dêtre désigné au siège de Montauban, Louis Guillaume Dubourg avait été évêque de la Louisiane française, au siège de Saint-Louis, la capitale de l'Etat actuel du Missouri. C'est de son évêché qu'étaient parties des missions évangéliques, notamment chez les Osages... Qui s'en étaient souvenus. D'où la raison de leur venue à Montauban en 1829... et en 2019. C'est donc une tradition qu'a instaurée OK-OC : tout Osage qui passe par Montauban va rendre hommage à l'evêque, en souvenir de son prédécesseur.

Dubourg_LouisiaDubourg_Louisiane

Mgr Dubourg