Il y a 129 ans...

Un triste anniversaire

Capt_1814544

 

le chef Big Foot jeune

 

Le massacre de Wounded Knee a eu lieu aux États-Unis d'Amérique (Dakota du Sud) le 29 décembre 1890. Environ 350 amérindiens de la tribu Lakota Minneconjou des Sioux (dont plusieurs dizaines de femmes et des enfants) ont été tués par l'armée des États-Unis.

Capt_1814547

Cinq cents soldats du 7ème régiment de cavalerie des États-Unis appuyé par quatre mitrailleuses Hotchkiss ont encerclé un campement d'indien Lakota avec l'ordre de les convoyer en train vers Omaha dans le Nebraska. Le commandant du 7ème avait reçu l'ordre de procéder à un désarmement préalable.

Capt_1814548

Il existe différentes versions du massacre mais les historiens s’accordent sur le fait que les tirs ont commencé pendant le désarmement des Indiens. Un coup de fusil a retenti et les Indiens, désarmés et encerclés, ont été mitraillés.

Capt_1814559

Capt_18145510

Vingt-cinq soldats de la cavalerie ainsi que des centaines d'Indiens Sioux ont alors été tués, y compris 62 femmes et enfants. Les cadavres indiens furent enterrés dans une fosse commune sur le lieu du massacre. D'autres Sioux sont morts de leurs blessures ultérieurement. Les soldats tirant de quatre côtés à la fois, certaines des victimes militaires ont probablement été touchées par leurs camarades.

Capture11

La dépouille du chef Big Foot rigidifiée par le froid au matin du 30 décembre 1990

img182La fosse commune