WAMPUM

...Il était une fois...

la dévaluation

 

Avant l'arrivée des Européens, les Algonquins qui vivaient sur la côte atlantique avaient développé un remarquable artisanat : la fabrication des wampums.

Ces wampums étaient faits de coquillages cylindriques enfilés comme les perles d'un collier sur des ficelles, elles-mêmes assemblées sous forme d'écharpes ou de ceintures.

Pour faire un wampum, les Indiens découpaient des bandes dans d'épaisses coquilles de praires et les usaient sur du sable jusqu'à obtenir des cylindres. Ils perforaient ensuite ces cylindres dans le sens de la longueur. Pour effectuer cette opération délicate sans faire éclater la perle, ils utilisaient soit une mèche très fine en pierre ou bien une mèche de bois trempé dans du sable mouillé. Deus sortes de perles étaient ainsi fabriquées : des perles rouges et des blanches. Quand on sait qu'une petite partie seulement de la coquille de praire est de couleur pourpre - juste assez pour obtenir une unique perle - tandis que la plus grande partie de la coquille est de couleur blanche, on comprend pourquoi les perles pourpres avaient davantage de valeur que les blanches. Le résultat était remarquable et le wampum avait de ce fait une grande valeur.

praires

Vint alors l'homme blanc avec ses outils de métal qui rendirent plus aisée la favrication des wampums, bien que ce fût encore loin d'être devenu un jeu d'enfant. La quantité produite augmenta considérablement. Les tribus de l'intérieur, principalement les Iroquois, utilisèrent les wampums pour célébrer un événement, enregistrer un message, consigner les clauses d'un traité ou marquer toute occasion solennelle. On leur accordait même une vertu apaisante lors des rituels de deuil et de condoléances. Tout cela porta la valeur des wampums à un très haut niveau, faisant d'eux les biens les plus précieux qui puissent être offerts.

 

wam01

wam02

wam03

wam04

 

wam05

Un peu plus tard,une pénurie de devises se produisit simultanément dans les premières colonies anglaises et dans les établissements hollandais. Les colons commencèrent alors à utiliser les wampums comme une monnaie dont la valeur fut fixée par la loi. Certains colons avisés se mirent à leur tour à en fabriquer. Puis des individus encore moins scrupuleux emportèrent comme modèles des wampums en Europe afin de les copier en utilisant des perles de porcelaine. Au retour les copies furent mises en circulation. Cette fausse monnaie détruisit la valeur des devises authentiques. Les usages des Indiens en furent considérablement perturbés car les faux wampums, aussi beaux que les originaux, convenaient parfaitement à des usages décoratifs tout en étant bien moins coûteux. Ainsi, peu à peu, disparurent les wampums qui cédèrent la place au commerce des perles entre les indiens et les Européens.

Alors, le mot wampum acquit le sens de monnaie de singe, dévaluée. C'est ce même sens de monnaie pour rire ou pour jeux de société que l'on retrouvait encore il n'y a pas si longtemps.

monopoly

Témoin cet exemplaire (ci-dessous) distribué en 1937 aux Indiens qui entraient à l'université de Hill à Oklahoma City (une sorte d'école de commerce et de gestion). Il a vaguement l'aspect du billet vert dont il porte la valeur nominale ($1). Chaque "bénéficiaire" n'en recevait qu'un seul qu'il pouvait utiliser pour payer une partie des frais d'inscription d'un semestre universitaire.

 

retoEnfin, un dernier exemple de cette dérision monétaire appliquée aux seuls Indiens (ci-dessous), ce billet de "100 Bucks" utilisable, lors d'une convention à Oklahoma City, par les "authentiques Sooners" (autrement dit les Oklahomans).

100_Bucks

On remarquera l'utilisation du mot d'argot "Buck" pour désigner le dollar. Un peu comme si on vous accueillait quelque part avec un billet de "100 Balles" (cela ressemblerait au club Med) ;

et aussi les invariants stéréotypés : les quatre pointes de flèches aux angles du billet, la tête coiffée du grand bonnet de guerre et le camp de tipis, comme si tous les Indiens des quarante-trois tribus présentes en Oklahoma avaient eu dans le passé le même mode de vie.

Allez, bonnes vacances et ne dépensez pas toute votre "oseille" !

100_balle