Oklahoma-Occitania

22 juin 2019

Marie-Claude Strigler

 " L'art des Osages "

Une conférence-diaporama

de Marie-Claude Strigler

MC STRIGLERMardi 21 mai, salle de conférences de l'Ancien Collège, Marie-Claude Strigler présentait une brillante conférence à l'université de tous âges de Montauban (UTAM). Elle-même universitaire de Paris III, Marie-Claude Strigler est une spécialiste des Indiens d'Amérique qu'elle rencontre régulièrement aux Etats-Unis et à Paris lors de leur passage. Elle a écrit plusieurs livres dont Les Indiens Osages (OD éd. -- coll. Nuage rouge).

« L’art n’existait pas pour les Amérindiens, dit-elle. Il ne s’agit que d’objets rituels, sacrés, ou utilitaires, mais souvent à valeur spirituelle. Le mot "art" traduit donc notre regard sur tous ces artefacts (...) L’art des Osages reflète leur conception de l’univers. Wakonta, puissance spirituelle de l’univers, a créé les Osages, puis leur a donné la responsabilité de la création de leur propre univers ».

Ainsi toute forme d'expression artistique prend-elle une valeur symbolique.

IMG_1927

IMG_1915

IMG_1933

Joe Don Brave, qui puise dans la tradition guerrière des Osages, comme le montre ce qu’il a fait à Rouen il y a deux ans, dans la galerie des continents. Comme beaucoup d’Osages, il revendique être d’une nation de guerriers.

art osage1

 

art osage2

 

art osage3

Norman Akers, qui explique que son art veut exprimer son identité, sa culture, son expérience personnelle, ais aussi la culture contemporaine. Il réalise entre autres de grandes peintures murales. Enfant, il était fasciné par les cartes, symboles de lieux inconnus, mélange du passé et du présent. Il n’est pas passéiste et n’hésite pas à utiliser des images digitales et des collages.

art osage4

Erika Moore Pretty Eagle, aussi jolie que son nom, est une jeune styliste dont les graphismes épurés sont « activistes », et prônent la protection de la planète.

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


15 juin 2019

Les Osages à Montauban

Ils ont rencontré l'évêque

Montauban, novembre 2011 : l'évêque de Montauban accueille Russ Tallchief de la nation Osage

C'est la tradition, depuis... 190 ans.

La toute première fois, c'était en 1829 lorsque les trois Osages perdus : Petit-Chef, Grand-Soldat et Femme-Faucon allaient demander du secours à l'évêque de Montauban Louis-Guillaume Dubourg qu'ils avaient connu lorsqu'il était évêque de la Louisiane française.

Dubourg_LouisiaDubourg_Louisiane

Mgr DubourgEnsuite la tradition s'était endormie jusqu'en 1990, lorsque OK-OC la réveilla. Depuis cette date tout Osage qui passe à Montauban rend visite à l'évêque. Ainsi, Mgr Ginoux, l'actuel évêque du diocèse de Montauban a reçu en sa résidence Christopher Cote, le jeune Osage et sa compagne Jordan Aileah Cocker, une jeune Kiowa. La visite de courtoisie a eu lieu le mardi 7 mai en fin d'après-midi dans la plus grande simplicité et bonne humeur.

Montauban, mardi 7 mai 2019 : Mgr Ginoux reçoit Christopher Cote et Jordan Cocker

 

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juin 2019

Los Osages au Jardin des Plantes de Montauban

Un reportage

de France 3 Toulouse

JDP2

JDP1

Laurence Boffet (France 3) :

Le lien entre Montauban et la tribu indienne des Osages a été renoué il y a tout juste 30 ans, quand une association locale a redécouvert leur incroyable histoire.
Tout commence en 1827. Six Indiens de cette tribu traversent l'Atlantique pour une sorte de tournée sur le vieux continent. Ils sont exhibés dans des théâtres, rencontrent le roi Charles X, découvrent l'Europe... Mais lorsque l'intérêt pour eux retombe, ils se retrouvent abandonnés et sans ressource, sur le sol français. C'est alors qu'ils vont chercher à entrer en contact avec leur ancien évèque du temps de la Louisiane, devenu évèque de Montauban. Quand ils arrivent dans le Tarn-et-Garonne, en 1829, ils ne sont plus que trois : Petit Chef, Grand Soldat et Femme Faucon. Leurs trois autres compagnons ont trouvé la mort en chemin. Ce sont les quêtes organisées par l'évèque auprès de la population locale qui permettront de financer leur retour.

JDP 10 mai 2019

Une parcelle de terre Osage à Montauban

Peu à peu, cette histoire tombe dans l'oubli. Jusqu'à ce que l'association "Ok-Oc" la redécouvre, il y a 30 ans et renoue les liens avec les Osages. La tribu, composée d'environ 10 000 personnes, vit aujourd'hui en Oklahoma. C'est là, en mémoire de cette histoire commune, qu'une rivière a été rebaptisée "Gasconade". De ce côté-ci de l'Atlantique, les Osages se s'ont vus attribuer en 1992 une parcelle de terre. Plantée d'un Sequoia, elle se trouve dans le jardin des Plantes de Montauban. 
C'est là que ce vendredi 10 mai, deux représentants de la tribu sont venus célébrer cette amitié qui a traversé le temps. Un prélude à un "printemps indien", célébré pendant plusieurs jours à Montauban et à des commémorations jusqu'en octobre 2019.

Voyez le reportage d'Emmanuel Wat et Clara Delannoy :

01 juin 2019

à la mairie de Montauban

 

Un bon troc

Mairie 2019_03

« Bon troc ! »

C'est par ces mots que s'est conclu l'échange d'objets de valeur entre la jeune Kiowa Jordan Aileah Cocker et Madame le maire de Montauban.

Jordan a proposé à Madame Barèges d'échanger son collier de perlage (le cercle bleu) contre l'écharpe tricolore à pompons dorés, insigne de sa fonction. Aussitôt Mme le maire est allée lui en chercher une qu'elle lui a remise en acceptant le collier. Jordan portera fièrement cette écharpe de la République avec sa tenue traditionnelle lors des cérémonies de sa tribu comme dans les pow-wows. Elle la portera en ceinture, à la manière des magistrats de la Révolution.

Nous avons assisté ce jour-là à une très ancienne tradition qui remonte au temps de la Louisiane française lorsque les trappeurs français faisaient du troc avec les Indiens. C'était le jeudi 9 mai à l'hôtel de ville de Montauban, l'ancienne résidence de l'évêque Dubourg où il avait accueilli en 1829 les trois Osages perdus.

Jordan a salué ce bon troc d'un vibrant « youyou » de la plus authentique tradition des femmes de la tribu Kiowa.

 

mairie 2019_01

 

Le récit d'un " BON TROC ! "

par Jordan Aileah Cocker

Bon troc !

« J'ai aimé avoir été une " ambassadrice" de la tribu Kiowa et invitée de la nation Osage sur le territoire du peuple occitan, dans le sud de la France.Cette visite du peuple occitan a été incroyable. J'ai adoré passer du temps avec nos hôtes Emmanuel Fol et Marie. Les mots ne peuvent décrire la qualité de leur accueil. Je suis impatiente de rendre l’hospitalité ! Merci également à OkOc de m'avoir accueillie. J'ai adoré découvrir que de nombreux Kiowas se sont également rendus en France pour renforcer les relations entre  nos nations. Nous avons rencontré des maires, un évêque, des pianistes, traversé cérémonieusement le pont-vieux , échangé cdes cadeaux, mangé des escargots...  On a réussi à se faire des amis pour la vie. Parmi les tonnes d’expériences révélatrices et de moments privilégiés, l’un de mes favoris a été la relance du commerce entre nations. Voici l'histoire : La nation Osage était donc accueillie par le maire lors d'une réception à Montauban, et mon partenaire, Chris, était le représentant des Osages lors du voyage. Je me suis penchée et j'ai dit à voix basse: L'écharpe de Mme le maire est la même que celle avec laquelle nous dansons la "gourd dance" ... celles que les Blancs portaient au 19ème / 20ème siècles. Je veux porter cette ceinture de Mayoral à Kiowa Tia Piah cette année. »... et pour la première fois depuis longtemps, un échange a été conclu avec les Français ! J'ai eu sa ceinture et elle a eu mon médaillon en échange. Yèèhhh...! »

Jordan Aileah Cocker

 

Posté par okoc à 20:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2019

Création Mondiale

« L’Éveil de l’Humanité »

un Oratorio  en création mondiale à Toulouse

Monty Joynes et Barton Bullock

Levis-Mirepoixduc Antoine de Lévis-Mirepoix, de l'Académie des Jeux Floraux à Toulouse :

« Deux Américains, un compositeur et un librettiste, ont créé un Oratorio "L’Éveil de l’Humanité" dont la première mondiale sera donnée à Toulouse le 2 juin 2019.

Edmund "Bart" Bullock, et Saint Léger "Monty" Joynes ont réalisé une grande œuvre. Par la beauté de la composition musicale, par la qualité du livret.

Grande aussi par son propos : les cinq mouvements décrivent la création de l’humanité, la dualité des élans qui nous gouvernent et l’effort de l’humanité pour dépasser son état et comprendre sa place dans l’univers.

Le sujet de l’Oratorio est profond, intensément d’actualité et se réfère aux valeurs métaphysiques de l’Amérique Indienne : la création est sacrée, chaque humain est indissociable de l’humanité entière, de la nature, de la terre et du cosmos.

Tous les peuples, toutes les nations sont concernés par le message de cet Oratorio, message d’unité culturelle et spirituelle qui trouve ici son origine en Amérique. Au-delà des religions et des croyances, l’homme ainsi s’élève au-dessus de son humaine condition.

Telle est la puissance de " L’Éveil de l’Humanité " ».

Bart Bullock

L’Oratorio « L’Éveil de l’Humanité », dont Bart Bullock a terminé le 5ème et mouvement final en décembre 2018, sera donné en création mondiale :

 le dimanche 2 juin à Toulouse

à 17 h00 en l'Eglise St Exupère à Toulouse

33-35 allées Jules Guesde

John Morrin et Edmund B. Bullock

John Morrin ( Indien Ojibwa de la tribu du Grand Portage - Minnesota) et Bart Bullock au Jardin des Indiens d'Amérique du Fousseret (31)

Bart Bullock, Jordan Cocker (kiowa) et Christopher Cote (Osage)Bart Bullock avec Jordan Aileah Cocker (Kiowa) et Christopher Cote (Osage), tous deux d'Oklahoma

 Le livret s'inspire de la cosmologie et de la spiritualité des Indiens d'Amérique. Cette œuvre unique, sur laquelle le compositeur a travaillé depuis plus de 10 ans, sera interprétée par l'ensemble vocal UNITÉ, direction Christian Nadalet. L'oratorio est composé pour soprano, mezzo-soprano, ténor, basse-baryton solistes, chœur mixte et piano (réduction d'orchestre).

 Un extrait de l'oratorio de la 1ère saison du festival (en 2015) interprété par le même ensemble, nous donne un bel aperçu de cette oeuvre :

 https://www.youtube.com/watch?v=sDxzKaWy7-A

Prix des places : 25 € (étudiants 15 € )

 Sites internet :

www.fimo-festival.com

edmundbartonbullock.com

 Bart 02_2

img033

Posté par okoc à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 mai 2019

rencontre littéraire

Montauban - mercredi 22 mai à 19h

A la librairie de "La Femme Renard"

Les aventuriers des Osages perdus

Séverac et Jubert

Ils sont deux copains, prolifiques écrivains de romans noirs de leur état qui, pour une fois, ont entrepris d’écrire à quatre mains. L’histoire qu’ils racontent nous concerne directement en tant que Montalbanais. C’est celle des Osages perdus et sauvés à Montauban en novembre 1829. Voilà pour le fond historique. Mais les deux compères romanciers se sont attachés à noircir le tableau. On ne saurait le leur reprocher : c’est leur fonds de commerce.

Benoît Séverac et Hervé Jubert ont écrit ensemble Wazhazhe (Osage en langue… osage) l’image de couverture donne le ton : c’est l’araignée tueuse dite « la veuve noire », un symbole clanique fort chez les Osages.

Et la magie les a envoûtés après avoir plongé leurs lecteurs dans un état de profonde sidération rêveuse. Happés par leur création romanesque ils ont voulu lui donner un prolongement. Ils devaient pour cela aller au plus près des lieux et des gens, rencontrer les Osages vivants et évoluer sur leur territoire. C’est ce qu’ils ont fait l’été dernier pendant près de trois semaines.

Ces aventures qu’ils viennent de vivre en Oklahoma et la gestation du second volume qu’ils couvent ensemble seront révélées très prochainement aux lecteurs curieux d’histoire et de magie.

La rencontre aura lieu à la librairie de La Femme Renard (ancienne librairie Deloche) – 21 rue de la République – Montauban  le mercredi 22 mai à partir de 19 h

Wazhazhe

 

=====

 

JCD_Vert

 

Séverac et Jubert

Wazhazhe

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2019

Conférence

Mardi 21 mai à 15h30 – Ancien Collège de Montauban

L’art des Osages

art des Osages

 Parmi les traditions artistiques des Indiens d’Amérique, l’une une des plus remarquables  est celle des Osages. Contrairement à d’autres, l’art des Osages n’a jamais été commercialisé. Les artistes osages ont toujours créé et continuent de le faire pour eux-mêmes, pour leur propre famille et d’autres membres de la communauté.

Bien que l'art contemporain des Osages montre une continuité directe dans les motifs décoratifs et les formes de base avec l'art osage de la période précédente, il demeure une tradition artistique très dynamique et en permanente évolution.

MC STRIGLER

Universitaire de Paris III,  Marie-Claude Strigler est une spécialiste des Indiens d’Amérique. Elle connaît bien les Osages qu’elle a fréquentés dans leur réserve en Oklahoma et qu’elle reçoit régulièrement lors de leur passage à Paris. Leur créativité artistique a fortement retenu son attention. C’est une admiration qu’elle aime partager en toute occasion.

Marie-Claude Strigler présentera une conférence illustrée sur « l’art des Osages » mardi 21 mai à 15h30 à la maison de la culture de Montauban (Ancien Collège – salle de conférences) devant les membres de l’Université de Tous les Âges de Montauban (UTAM).

L’entrée est libre et ouverte au public.

couv_Osages_Marie-Claude

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2019

printemps indien 2019 : c'est parti !(3)

Le FousseretLe Fousseret est une commune de la Haute-Garonne, au sud de Toulouse à l’écart de l’autoroute A64 (vers Saint-Gaudens). Son intérêt pour les Indiens d’Amérique se manifeste notamment par la création d’un jardin des Amérindiens ; un projet que nous avons déjà décrit ici dans ce blog.

Christopher Cote (Osage) et Jordan Aileah Cocker (Kiowa) y passeront le week-end  du 11-12 mai. Très intéressés par la préhistoire dans notre région, ils visiteront le musée d’Aurignac et deux jours plus tard la grotte de Pech-Merle sur la commune de Cabrerets.

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mai 2019

printemps indien 2019 : c'est parti !(2)

Une cérémonie commémorative

Au Jardin des Plantes

Montauban 10 mai – 10 heures

la fin de la piste

En juillet 1992 une parcelle du jardin des plantes de Montauban a été dédiée à la tribu Osage et à la tribu Cherokee. Cet acte que nous avons appelé un « don de terre » n’a fait l’objet d’aucune inscription dans quelque registre officiel de la commune (les Indiens auraient pu nous dire que les colons n’avaient jamais respecté les traités). Il s’agissait bien d’un contrat moral, à l’ancienne. Ce n’était qu’une modeste attention toute symbolique. Cela fait exactement vingt-sept ans ; il a été respecté.

Nous entendions marquer ici notre reconnaissance à l’égard de cette tribu qui avait accueilli nos ancêtres trappeurs et négociants en pelleteries qui, nombreux, avaient vécu dans leurs villages et partagé leurs traditions, parfois fondé des familles. Nous leur donnions symboliquement une terre dans cette ville occitane de France qui avait été hospitalière pour les trois Osages perdu en 1829.

Car les Indiens d’Amérique, de toutes les cultures du nord au sud, ont un rapport très étroit à la « terre-mère » (mother earth pour les anglophones ; pachamama chez les hispanophones)

Mother Earth

Mother Earth 2

mother earth2

Mais cette parcelle « indienne » du jardin des plantes a une autre valeur. Elle témoigne du drame que furent les déplacements forcés – voire les déportations – que subirent la plupart des tribus pour laisser la place à la colonisation blanche. Ainsi 30 000 Cherokee furent contraints d’abandonner leur territoire de Georgie (sud-est des USA) pour se rendre à pied, encadrés par la cavalerie militaire, dans le froid et la neige de l’hiver 1838, jusqu’en « territoire indien » (l’ancien nom de l’Oklahoma). 4 000 d’entre eux moururent le long de cette terrible « Piste des Larmes ».

expo41

expo42

La cérémonie du 10 mai aura donc pour fonction de commémorer cette tragédie.

 Notre invité osage, Christopher Cote interviendra en anglais, en langue osage et en langue des signes des Indiens des Plaines (tout cela sera traduit en français).

Christopher est un Indien traditionaliste, respectueux de sa culture et de ses traditions et n’est pas habilité à conduire une cérémonie osage.

Jordan Aileah Cocker, la jeune Indienne Kiowa qui l’accompagne interviendra aussi certainement car ses ancêtres de la tribu Kiowa ont subi des déplacements forcés, des poursuites et des exactions de la cavalerie.

 Nous convions toutes les personnes disponibles à nous rejoindre sur la « terre indienne » du jardin des plantes (entrée par l’avenue de l’Abbaye, quartier Sapiac)  à partir de 10 heures. La présence d’une foule montalbanaise ira droit au cœur de nos invités.

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2019

Printemps Indien 2019 : ça continue !

La traversée du Pont-Vieux

jeudi 9 mai à 11 heures

 

Rosendo_pont

En 1829, lorsque les trois Osages perdus (Petit Chef, Grand Soldat et Femme Faucon) arrivèrent à Montauban, le Pont-Vieux était le seul pont permettant de traverser le Tarn pour entrer dans la ville haute. Ils sont donc nécessairement passés par là. C'est pour cette raison que, depuis 1989, tout Osage qui vient à Montauban doit « marcher sur les traces des mocassins de ses ancêtres ».

Cette année, la traversée traditionnelle du Pont-Vieux aura lieu le jeudi 9 mai à 11 heures.

Nous appelons toutes les personnes disponibles à venir former le cortège en tête duquel marcheront Christopher Cote (Osage) et Jordan Aileah Cocker (Kiowa). Le rendez-vous est fixé à 10h45, rive gauche, trottoir d'aval (côté du Treil). Le cortège avancera sur le trottoir d'amont jusqu'à la mairie (hôtel d'Aliès, siège de l'évêché en 1829). Un accueil est prévu par la municipalité de Montauban à 11h30. Suivez le mouvement... accompagnez nos invités indiens dans la mairie

VENEZ NOMBREUX, AVEC VOS ENFANTS, POUR MONTRER AUX OSAGES (QUI NOUS REGARDENT) QUE L’AMITIÉ DES MONTALBANAIS LEUR EST ACQUISE.

la traversée du Pont-Vieux en 2017

 

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,