Oklahoma-Occitania

21 janvier 2020

appel à l'adhésion

REJOIGNEZ-NOUS

 

logo OKOC

devenez membre de l'association OK-OC

OK-OC est le diminutif de l'association OKLAHOMA-OCCITANIA basée à Montauban. Nous entretenons des relations d'échanges culturels avec la nation Osage en Oklahoma. A l'origine il y a un événement d'histoire locale : l'arrivée à Montauban, en novembre1829, de trois Osages perdus en France depuis plus de deux ans. Ils traversaient le Pont-Vieux et se rendaient à l’évêché (la mairie actuelle). Grâce à la générosité des Montalbanais ils pouvaient revenir au Kansas où la tribu avait été déplacée.

pont des Osages 2acrylique sur toile de Rosendo Li, artiste montalbanais

En 2019, nous célébrions le 190ème anniversaire de cet événement. Depuis 30 ans on voit des Osages à Montauban et des Occitans en Oklahoma.

OSAGES A MONTAUBAN 190 ANS


Notre association recherche des nouveaux membres, principalement de Montauban et des environs. Ils auront ainsi l'occasion de participer aux échanges,

* en hébergeant des visiteurs de la nation Osage
* en proposant et organisant des activités nouvelles
* en correspondant avec des Osages
* en participant à des voyages de groupes OK-OC
* en étant parmi les premiers informés de nos échanges avec la nation Osage.

 

Welcome to ON

IMG_0159

 

DSC04844un groupe OK-OC en visite chez les Osages à Pawhuska en 1993

 

L'année 2020 verra se produire un événement important dans la réserve osage : le tournage du film KILLERS OF THE FLOWER MOON , dirigé par Martin Scorsese avec Leonardo Di Caprio, Robert De Niro et de nombreux Osages au générique. La sortie sur les écrans est prévue en décembre. OK-OC organisera une avant-première à Montauban avec des invités.
Les adhérents d'OK-OC seront bien entendu les premiers informés et invités à participer.

 

Scorsese à Gray Horse

 

Scorsese à Gray Horse_2Martin Scorsese avec des Osages de GrayHorse

 

L'adhésion à OK-OC est soumise au paiement d'une cotisation annuelle de 18€ (simple) ou 25€ (couple). Chèque à l'ordre d'OKLAHOMA-OCCITANIA , adressé à Gérard Massip / président d'Oklahoma-Occitania / 18 rue du Trapèze / 82000 Montauban
La demande doit être accompagnée de votre adresse postale et de votre adresse e-mail
La carte de membre vous sera envoyée en retour.

Merci de votre éventuelle coopération et de votre confiance

Aussi longtemps que le Tarn coulera sous le Pont-Vieux,
Aussi longtemps que l’herbe verdira la pelouse de Sapiac,
Aussi longtemps que la pluie vert-de-grisera le toit de la cathédrale,
Aussi longtemps que le soleil éclairera le cadran de la place nationale,
Alors durera notre grande amitié…

 

Osage Dreamshuile sur toile de Charles B. Wilson

 

Posté par okoc à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


11 janvier 2020

Killers of the Flower Moon

Le réalisateur Martin Scorsese

prend ses distances

 

De Niro Scorcese

 

De Niri Scorcese Di Caprio

Martin Scorsese ne souhaite pas diriger un film qui soit une adaptation directe du livre de David Grann "KILLERS OF THE FLOWER MOON" (en traduction française : "La note américaine" -- éditions Globe)
Le livre raconte l'histoire vraie, dans les années 1920, d'une série de meurtres dans la réserve des Osages, en Oklahoma liés à la découverte de gisements de pétrole qui enrichissaient le peuple Osage. Mais, du point de vue de Scorsese, il a un déroulement trop linéaire et procédural. C'est l'histoire d'une enquête. La première du FBI. Le cinéaste veut en faire autre chose
«Je travaille avec Eric Roth sur le scénario depuis plusieurs années et nous avons décidé de repenser ce script et le restructurer. Parce que s'il est commode de faire une sorte d'histoire policière, nous savons tous ce que c'est», a expliqué Scorsese. «Je veux donc explorer autre chose, et éviter de le penser en étant complice d'un génocide. Ce serait déshumaniser les gens.»

Scorsese à Gray Horse_3Il a ajouté: «J'étais en Oklahoma il y a peu de temps, et finalement, comme me l'ont dit les Osages, c'est à cause de la cupidité des hommes [que tout cela est arrivé]. Et donc vous pourriez penser que ces gens [les Osages] ne méritent rien de cette richesse parce qu'ils ne sont pas vraiment humains.»

Scorsese confirme également que sa distribution initiale a été fixée. Elle comprend Robert De Niro et Leonardo Di Caprio. Une date de début de production n'a pas encore été confirmée, mais le réalisateur espère «commencer à tourner le film d'ici mars ou avril».

Martin-Scorsese-Silence-1200x520

04 janvier 2020

Wounded Knee

Il y a 129 ans...

Un triste anniversaire

Capt_1814544

 

le chef Big Foot jeune

 

Le massacre de Wounded Knee a eu lieu aux États-Unis d'Amérique (Dakota du Sud) le 29 décembre 1890. Environ 350 amérindiens de la tribu Lakota Minneconjou des Sioux (dont plusieurs dizaines de femmes et des enfants) ont été tués par l'armée des États-Unis.

Capt_1814547

Cinq cents soldats du 7ème régiment de cavalerie des États-Unis appuyé par quatre mitrailleuses Hotchkiss ont encerclé un campement d'indien Lakota avec l'ordre de les convoyer en train vers Omaha dans le Nebraska. Le commandant du 7ème avait reçu l'ordre de procéder à un désarmement préalable.

Capt_1814548

Il existe différentes versions du massacre mais les historiens s’accordent sur le fait que les tirs ont commencé pendant le désarmement des Indiens. Un coup de fusil a retenti et les Indiens, désarmés et encerclés, ont été mitraillés.

Capt_1814559

Capt_18145510

Vingt-cinq soldats de la cavalerie ainsi que des centaines d'Indiens Sioux ont alors été tués, y compris 62 femmes et enfants. Les cadavres indiens furent enterrés dans une fosse commune sur le lieu du massacre. D'autres Sioux sont morts de leurs blessures ultérieurement. Les soldats tirant de quatre côtés à la fois, certaines des victimes militaires ont probablement été touchées par leurs camarades.

Capture11

La dépouille du chef Big Foot rigidifiée par le froid au matin du 30 décembre 1990

img182La fosse commune

 

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2019

Scorsese à Grayhorse

Le réalisateur Martin Scorsese

avec les Osages de Greyhorse

« Mon cœur est au bon endroit »

 

Scorsese à Grayhorse

Ces jours derniers, le réalisateur Martin Scorsese a rencontré et serré la main à près de deux cents Osages présents au village indien de Greyhorse. En grande partie grâce aux efforts de l'avocat osage Wilson Pipestem, Scorsese et son équipe se sont assis à un dîner traditionnel Osage pour entendre les préoccupations de la communauté au sujet de son prochaine film « Killers of the Flower Moon ».

Wilson Pipestem
De nombreux Osages se sont levés pour raconter leurs histoires. Ils ont parlé de leurs ancêtres, de leur vie dans la réserve osage, des épreuves auxquelles ils ont été confrontés et qu'ils ont endurées. Ils ont parlé du règne de la terreur dans la réserve Osage, comment le meurtre de leurs ancêtres a laissé un traumatisme dans leurs familles et comment ils se sont débrouillés au cours des cen tdernières années. Ils ont parlé des fortes personnaliés des femmes osages comme Mollie Burkhart et ils ont exprimé leurs craintes concernant le film à venir et de l'impact qu'ils espèrent que le film aura.
Ensuite, Scorsese s'est levé et a parlé.

« Mon cœur est au bon endroit. J'espère pouvoir vous donner le sentiment que ce que vous venez de me donner, je vais essayer de l'utiliser de mon mieux ; je peux vous le dire. Nous y travaillons aussi dur que possible. »

Scorsese a ensuite déclaré qu'il maintiendrait un dialogue constant avec la communauté de Greyhorse ainsi qu'avec toutes les autres communautés impliquées pendant la phase de pré-production.

Cette visite qui était censée durer deux heures, s'est prolongée à près de trois heures et demie. Cependant, Scorsese ne s'est jamais plaint. Il a accepté chaque cadeau, a parlé avec tous ceux qui voulaient lui parler et a été pris en photo avec tous ceux qui le lui demandaient. Son équipe a ensuite longuement discuté avec les membres de la communauté de Greyhorse.

Martin Scorsese et le chef Geoffrey Standing_Bear

Scorsese Jacob Terry

Scorsese à Gray Horse_3

Scorsese à Gray Horse_2

Posté par okoc à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 décembre 2019

Killers of the Flower Moon -- le film

Martin Scorsese

a rencontré les Osages

Scorsese_meets_Standing_BearMartin Scorsese et le chef des Osages, Geoffrey Standing Bear

Le célèbre réalisateur hollywoodien Martin Scorsese et son équipe ont rencontré le chef principal Geoffrey Standing Bear pendant deux heures et demie dans la salle de conférence du campus de la nation Osage.

Le thème principal de la réunion était de savoir comment la nation Osage pouvait-elle aider au tournage de la prochaine adaptation du roman à succès de David Grann sur le règne de la terreur Osage, "Killers of the Flower Moon". Le règne de la terreur est sans doute la période la plus sinistre de l'histoire des Osages au cours des cent dernières années.

« Nous voulons nous assurer que vos employés disposent de tout ce dont ils ont besoin, qu’il s'agisse d’artisans osages, de locuteurs langue Osage… ces personnes sont toujours présentes dans la communauté et aimeraient vous aider », a déclaré Standing Bear.
Scorsese a confirmé qu'ils travailleraient étroitement avec la nation Osage sur les aspects de la culture, de l'histoire et de la langue. Il a dit que travailler sur un film pour lui était un voyage et que l'une de ses parties préférées était l'apprentissage de l'histoire et de la culture.

Standing Bear a déclaré que dans les années 1920 que les Osages portaient toujours leurs vêtements traditionnels et parlaient la langue. Dans les années 1920, des Osages allaient dans les rues de Pawhuska  avec leurs couvertures.

Scorsese et Standing Bear ont discuté des aspects du film, mais ils ont également parlé de leur vie, de leurs familles et de leurs intérêts. Scorsese a également noté que son ami de longue date, Robert De Niro jouerait le rôle du meurtrier Bill Hale.

Scorsese à Gray Horse

Scorsese à Gray Horse_2

Scorsese à Gray Horse_3


16 novembre 2019

Un film sur les Osages des années 20's

« Killers of the Flower Moon » au ciné

Le casting

 

casting_00

 Le réalisateur Martin Scorcese prépare activement l'adaptation au cinéma du roman de David Grann : « Killers of the Flower Moon » (1). Son équipe est actuellement dans la réserve des Osages en Oklahoma pour le casting. Des centaines de membres de la tribu Osage se sont présentés à l'appel de casting pour se faire photographier et auditionner.

casting_02

casting_03
Scorsese a récemment rencontré le chef de la nation des Osages, Geoffrey Standing Bear, qui lui a dit : « Nous voulons nous assurer que votre équipe a tout ce dont elle a besoin, en termes d’artisans Osage, de langue Osage. Ces personnes sont toujours présentes dans la communauté et aimeraient aider.»
Le réalisateur a confirmé qu’ils travailleraient en étroite collaboration avec la nation Osage sur les aspects de la culture, de l’histoire et de la langue.
Killers of the Flower Moon est une œuvre inspirée de faits réels, qui relate une série d’assassinats d’Indiens Osages, dans les années 1920, au moment où du pétrole a été découvert sur leurs terres (lire l'article de Marie-Claude Strigler).
Leonardo DiCaprio mène l’enquête dans le rôle de John Edgar Hoover, le célèbre patron du FBI. Et Robert De Niro interpréterait William Hale, l’homme qui a commandité les meurtres des Amérindiens.

 

casting_01Ted Moore et Terry Mason Moore

Nos amis de la Nation Osage Terry Mason Moore et Ted Moore (2) se sont présentés au casting et Ted a déclaré à ses amis : « J'étais numéro 112. Alors, cochez cette case dans la liste des choses à faire! (Ou venez nous voir dans le film. »

Le tournage commencera au printemps prochain et se poursuivra en été. Sortie du film en décembre 2020

------

(1) Dans sa traduction française : « La Note américaine » - David Grann – éditions Globe
(2) Terry et Ted Moore étaient invités d'OK-OC à Montauban en septembre 2009 avec le déégation officielle de la tribu conduite par le chef Jim Gray

killers-of-the-flower-moon-cover-395x600

02 novembre 2019

encore un acte de piraterie !

Détournement d'anniversaire

12 octobre 1492 ! Cette date vous rappelle-t-elle un souvenir scolaire ? Le 12 octobre 1492 les trois caravelles de Christophe Colomb mouillent l'ancre au large d'une île de l'archipel des Bahamas que l' « amiral de la mer océane » nommera San Salvador.

Le 12 octobbre 1992, l'Amérique, l'Europe, la France célébraient en chœur le cinq centième anniversaire du point zéro de ce plus grand génocide de l'histoire de l'humanité (des dizaines de millions de morts. C'est le génocide oublié!) A Montauban, OK-OC avec ses petits moyens et – quand même – les représentants de huit tribus d'Oklahoma*, proclamait « Cinq siècles de résistances indienne et occitane » et articulait ses événements sur ce thème.

wanted_colombus

Avis de recherche

Christophe Colomb / grand voleur, génocidaire, raciste /

à l'origine de la destruction d'une culture /

mutilant les peuples autochtones et instigateur du grand mensonge

C'est cette date que l'on commémore chaque année aux États-Unis sous le nom de "Colombus Day". Les Indiens organisent ce même jour des contre-manifestations discrètes et pacifiques comme l'indique l'affiche ci-dessus. Ils intitulent ce détournement d'anniversaire « Indegenous people's day » (La journée des peuple indigènes d'Amérique).

Nos amis Marie-Claude et Edgard Strigler, fidèles adhérents d'OK-OC, étaient au Nouveau-Mexique le 12 octobre de cette année avec leurs amis de la tribu Navajo lors de la célébration de la contre manifestation que les Amérindiens nomment « Indigenous day ». Edgard a pris cette photo et nous l'a envoyée. Nous sommes heureux de la partager avec vous.

------------------------

* Osage, Cherokee, Pawnee, Choctaw, Chikasaw, Ponca, Seminole, Navajo

Colombus day indien

photo Edgard Strigler

 

.

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2019

Un synode sur l'Amazonie

Pourquoi un synode sur l’Amazonie ?

indigene-synode-amazone-pape

Des indigènes suivent la messe d'ouverture du synode amazonien célébrée par le pape François,

en la basilique Saint-Pierre, au Vatican, le 6 octobre 2019.

Le Pape François a convoqué une assemblée spéciale du synode des évêques pour la région pan-amazonienne, sous le thème « Amazonie : nouveaux chemins pour l’église et pour une écologie intégrale ». La mission de cette assemblée est de réfléchir comment "faire s’épanouir le visage amazonien de l’Église" et comment "faire face aux situations d’injustice de la région", en remettant en question un    modèle de développementqui concerne non seulement l’Amazonie, mais toute la planète.

« Nous voulons que nos terres soient délimitées, qu'on mette fin à leur invasion violente et aux "grands projets de développement" comme les barrages, les mines ou la monoculture. Nous crions contre cela, pour qu'on nous entende !

J'invite le synode et la pape François à nous aider à demander aux nouveaux dieux de notre monde – Google, le FMI ou la Banque mondiale – de s'asseoir à notre table et parler avec nous » a déclaré José Gregorio Mirabal, qui représente au Synode le Congrès des organisations indigènes d'Amazonie

 

MirabalJosé Gregorio Mirabal

 

 

Posté par okoc à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2019

l'avenir de nos enfants

Plaidoyer pour nos enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants


JUSQU'À LA SEPTIÈME GÉNÉRATION !

 

 

septième génération

 

Le concept amérindien de la « septième génération » ─ ne rien entreprendre qui puisse porter préjudice aux générations futures jusqu’à la septième génération ─ interpelle les générations actuelles.
Outre les questions de pollution de la planète, d’agressions du milieu naturel, d’effet de serre, etc. se posent également de graves problèmes économiques, démographiques, éthiques.
Le temps n’est plus où seuls quelques spécialistes, professionnels de l’économie, de la politique, de la finance, du droit et de la science peuvent décider de tout sans en référer aux peuples et, à plus forte raison, sans y puiser leur inspiration.
Une véritable démocratie exige la participation de tous, à tous les échelons. Cette exigence est elle-même tributaire d’un niveau élevé de conscience à l'échelle planétaire.

rainbow warrior_1

C'est à un autre concept des Indiens d'Amérique qu'il faut se référer : celui des Guerriers de l'Arc-en-Ciel.
Selon une légende cherokee – partagée par de nombreux autres peuples autochtones d'Amérique – « Il fut dit également que plus tard, l’esprit des Indiens trouverait refuge à travers différentes races. Elles prendraient conscience que nous formons une seule et même famille sur cette terre. Alors, quelle que soit leur origine, ces guerriers de l’Arc-en-Ciel apporteraient de grands changements quant à la manière de vivre en harmonie avec la Création et avec tous les êtres humains. » Heyoehkak Merrifield (prophète cherokee)

rainbow warrior_2
Alors, que faire ?
En parler d'abord, partout et en toutes occasions. Convaincre de la gravité et de l'urgence de la situation. Sept générations c'est plus d'un siècle. Nous n'avons plus ce temps devant nous.
Manifester ensuite, par milliers puis par millions pour exiger d'être écoutés et entendus.
Nous préparer à de grands changements. Ce ne sera pas sans mal. Il faudra accepter et faire accepter de consommer autrement et pour cela de produire autrement. Bannir la publicité, la mode, le gaspillage. Promouvoir la tempérance, la parcimonie, la modestie et la modération.
Peut-être trouvons-nous ce futur proche bien triste. Priver d’avenir nos petits-enfants le serait encore davantage.

 

septième génération_2

 

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2019

avant première

WARRIOR WOMEN

 

WARRIOR WOMEN_Madonna Thunder HawkMadonna Thunder Hawk

 

Dans le cadre de "l'année de ses trois anniversaires", l'association Oklahoma-Occitania et le cinéma La Muse de Bressols vous proposent en avant-première de voir le film WARRIOR WOMEN. Le mercredi 9 octobre (21h) en deuxième partie après le documentaire SEPTEMBRE EN OKLAHOMA (18h30).

WARRIOR WOMEN, c'est le combat pour les droits des peuples amérindiens qu'une « femme-guerrière » des temps modernes (Madonna Thunder Hawk) poursuit sans relâche avec ses compagnes depuis cinquante ans. De l'occupation de l'île d'Alcatraz en 1969 jusqu'aux manifestations contre l'oléoduc de Standing Rock en 2016 en passant par le violent conflit de Wounded Knee en 1973. Warrior Women montre non seulement une perspective de l'histoire à travers le regard des femmes, mais examine également l'impact politique que ces combats ont eu sur leurs enfants qui en ont été les premiers témoins.
A noter que ce film sort sur les écran français le 16 octobre, une semaine après LA MUSE.
Cinéma La Muse, route de Lavaur, Bressols. Renseignements: 06 70 93 89 27

Ce qui est proposé à LA MUSE de BRESSOLS
le mercredi 9 octobre à partir de 18h30 est donc une


Résultat de recherche d'images pour "avant première"

 

Posté par okoc à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,