Les Poncas

 

Ponca3

 Les Poncas sont l'une des cinq tribus qui constituent le groupe Deghiha (Kaws ou Kansas, Quapaws ou Arkansas, Omahas, Osages et Poncas) à l'intérieur de la famille linguistique siouane. La langue des Poncas est la même que celle des Omahas auxquels ils ont été longtemps associés et elle ressemble beaucoup à celle des Kaws, des Quapaws et des Osages. D'ailleurs en langue Osage le mot Ponca peut se traduire par pa (tête) et ho(n)ga (ce qui est sacré)

 

Ponca05Standing_Bear

Ponca05Standing_Bear_02Ponca05Standing_Bear_03

Standing Bear, chef des Ponca en 1879

Le groupe des Deghihas (Sur ce côté) serait venu de la vallée de l'Ohio vers 1500. A l'issue de leur grande migration, les Poncas s'étaient installés dans la région des États actuels du Dakota où ils vivaient dans des villages permanents formés de huttes en terre. Ces Indiens étaient semi-nomades et conjuguaient la culture du maïs et, deux fois l'an, de grandes expéditions de chasse au bison dans les grandes plaines.

MarquetteLe père Jacques Marquette mentionna le premier leur existence près de la rivière Niobara en 1673. A cette époque les Poncas s'étaient séparés des Omahas et étaient en guerre contre les Lakotas. Leurs villages étaient situés dans les Black Hills de l'actuel Dakota du Sud et dans le sud-ouest de l'actuel Minnesota, notamment à l'emplacement de la  célèbre carrière de Pipestone dont la roche sert à faire les fourneaux des pipes de cérémonie. Par la suite les Poncas s'installèrent à l'embouchure de la rivière Niobara sur la réserve qui leur avait été assignée en échange de leurs territoires. Mais en 1865 un tiers de cette réserve leur fut retirée par le gouvernement en échange d'une garantie sur la partie restante. En dépit de cette garantie une commission des États-Unis céda, trois ans plus tard, les territoires poncas aux Sioux. Les Poncas furent alors victimes de raids meurtriers, de vols et de violations de leurs terres par les guerriers sioux. Cette situation ne prit fin qu'en 1876 avec, une fois de plus, le déplacement de la tribu sur une nouvelle réserve dans le Territoire Indien, l'ancien nom de l'actuel Oklahoma

C'est toujours sur cette réserve, englobant les villes de Ponca City et de White Eagle que vit la communauté ponca. Elle y est voisine des tribus Osage et Kansa.

Aujourd'hui, un peu plus de la moitié des membres de la tribu sont métissés et nombreux sont ceux d'entre eux qui portent des noms français héritiers des trappeurs et négociants d'autrefois. Ils sont fermiers ou éleveurs, certains travaillent à la raffinerie de pétrole de Ponca City ou dans des entreprises du bâtiment. Les enfants vont dans les écoles publiques de l’État.

 

Les traditions demeurent grâce aux pow-wows, notamment celui qui a lieu au début septembre à White Eagle dans un site qui n'a pas changé depuis 1881.

poncapow3

PoncaPowwow01

poncapow4Poncadanseur

 

Chaque année, à la fin du mois d'août, les danseurs poncas participent, aux côtés d'une quinzaine d'autres tribus, à la grande exposition des Indiens d'Amérique qui se déroule à Anadarko en Oklahoma.

jcd9

Le président de cette exposition était notre ami le regretté John Williams qui vint représenter en 1992 la tribu Ponca pour les "Cinq siècles de Résistance Indienne et Occitane" qu'avait organisé notre association OK-OC.