La croix occitane

fleurit  à Pawhuska

 fleur_occitane

 Archie_discoursUne fleur nouvelle est éclose dans la Prairie. La croix occitane semée depuis des années par l’association OK-OC  dans la réserve osage ouvre désormais ses quatre pétales sur un monument érigé à proximité du musée tribal. Il a été inauguré solennellement le 24 juillet par la délégation montalbanaise et les personnalités de la nation osage en présence d’une nombreuse assistance. Dans son discours, Mr Archie Mason, membre du Congrès  tribal osage a souligné l’importance et la force des liens qui unissent depuis vingt-quatre ans les deux villes de Montauban et Pawhuska.

Archie Mason

IMG_0222 

 

Sur la plaque de ce monument qui porte la croix d’Occitanie, on peut lire :

« En novembre 1829, trois Osages arrivaient à Montauban dans la région occitane de France. Petit-Chef, Grand-Soldat et Femme-Faucon traversaient le Pont-Vieux ; ils furent secourus par l’évêque Dubourg et, grâce à la générosité des habitants de Montauban, ils purent rentrer au  pays. En 1989, l’amitié entre les Occitans de Montauban et les Osages fut réveillée. Les villes de Montauban et Pawhuska signèrent un accord de jumelage en 1999 et c’est ainsi qu’aujourd’hui on rencontre souvent des Osages à Montauban et des Occitans à Pawhuska.

Avec ce monument nous célébrons ces peuples qui, par-delà les frontières, les montagnes et les océans, dans le respect de leurs différences tissent des liens d’amitié. Aujourd’hui 24 juillet 2013, ce monument est dédié solennellement aux nombreux échanges qui nous encouragent à conserver et maintenir vivantes nos diverses cultures, langues et systèmes de valeurs.

 La terre n’appartient pas à l’homme ; l’homme appartient à la terre »

inauguration

Mission accomplie ! C’est ce que peuvent dire les neuf représentants d’OK-OC qui reviennent d’Oklahoma. Le premier monument porteur d’une croix occitane érigé aux Etats-Unis d’Amérique a été inauguré le 24 juillet à Pawhuska, capitale des Osages en Oklahoma. Le site choisi par la tribu : l’ « Osage campus » – entre le musée tribal et les bâtiments administratifs – est  révélateur de la haute estime dans laquelle est tenue la population occitane.

Ce ne sont pas moins de cent Osages qui ont visité la  région Midi-Pyrénées depuis 1989, année de la reprise des relations avec la tribu. Dix ans plus tard, en 1999 la ville de Montauban était jumelée avec Pawhuska, renouant ainsi le lien qui unissait les Osages à Montauban depuis novembre 1829. Trois Osages perdus depuis plus de deux ans en France avaient été secourus à Montauban et, grâce à la générosité des Montalbanais, et avaient pu revenir dans leur pays. Les Osages n’ont pas oublié. Ils n’oublient jamais rien.

Roland_et_Princesse

la princesse et le conseiller *

Fin octobre, des Osages reviendront à Montauban pour célébrer avec OK-OC le 24ème Eté indien. Le programme détaillé sera prochainement annoncé.. En préambule, une première conférence sera donnée par Marie-Claude Strigler[1], maître de conférences à la Sorbonne sur  "La lutte des Indiens du Sud-Ouest  des USA contre la profanation de leur montagne sacrée " (un sujet d'une brûlante actualité). Elle aura lieu à l’Ancien collège de Montauban le mardi 15 octobre à 15h30 avec l’Université de tous les âges (à suivre)

 * Autumn Williams est la princesse osage 2013 ; elle pose ici au côté de Roland Garrigues, conseiller général du Tarn-et-Garonne et ancien député-maire de Montauban



[1] Marie-Claude Strigler est maître de conférence honoraire à l'Université de Paris 3 – Sorbonne nouvelle. Sa thèse de doctorat, intitulée "La nation navajo, tradition et développement", portait sur la politique économique du gouvernement tribal navajo. Ces 20 dernières années, elle a fait de nombreux séjours dans la réserve navajo et a écrit plusieurs ouvrages sur cette tribu, ainsi qu'une histoire des Indiens des Etats-Unis.
MC Strigler est membre d'OK-OC et participait au voyage chez les Osages du mois dernier