Richesse et traditions

chez

Les Osages

 Dans les années 1890, la tribu des Osages tira des revenus substantiels de la vente des droits de forage sur le pétrole découvert sur ses terres. "Avec une clairvoyance extraordinaire, la tribu avait réservé des droits miniers souterrains même si la terre avait été répartie entre les 2 229 Osages inscrits." ( Damming the Osage -- Leland & Crystal Payton --- Page 280).

L'argent généré par la vente des droits de forage avait fait décrire les Osages comme étant  "probablement les gens les plus riches de la terre" (New York Times 18 novembre 1898). Grâce à leur fortune et aux avantages de la richesse, de nombreux Osages  voyagèrent dans le monde. Ils faisaient des études supérieures, habitaient des maisons modernes, suivaient la mode, possédaient des automobiles. D'autres cependant avaient maintenu leur style de vie Osage, leur langue et leurs traditions. Paul Red Eagle était l'un d'entre eux.

Paul Red Eagle 3

Paul Red Eagle 2

Paul Red Eagle_1908

Paul Red Eagle devint chef des Osages de 1923-24, en succédant au chef Ne-Kah-Wah-She-Tun-Kah qui était mort pendant son mandat.

 Six ans plus tard Paul Red Eagle mourait aussi. Voici ce qu'écrivit  l'auteur John J. Matthews lors de ses funérailles :

" Pendant quatre-vingt-dix ans, Red Eagle a vécu parmi son peuple. Durant ces nombreuses années de changements incessants il resta un Indien ; il continua à penser et rêver comme un Indien. Dans ses dernières années, il semblait attendre quelque chose. Il vivait tranquillement dans son ranch préférant son cheval à une voiture jusqu'à sa quatre-vingtième année. Il percevait des redevances pétrolières mais désirait vivre dans la simplicité. Il avait vu beaucoup de choses et avait pris part aux guerres dans la partie sud de l'État ; il avait parlé de ces guerres avec les membres de la tribu.  Il regardait avec passivité, des derricks de pétrole surgir comme des champignons fantastiques dans la prairie. Jusqu'à la fin, il était resté un Indien. La recherche frénétique de la richesse et du progrès matériel n'avaient pas dérangé l'âme de Red Eagle. "

En 1924 le chef Paul Red Eagle se rendit au ministère de l'Intérieur à Washington pour discuter de questions financières. Il était accompagné de sa femme et de sa fille qui se firent photographier.

Osage-mother-daughterLa photo montre à l'évidence l'écart culturel qui déchirait la tradition : La fille, Mary, préfèrait la mode américaine tandis que sa mère s'accrochait fidèlement aux traditions vestimentaires des Osages.