Les Enchaînés


chaines3

Mon propos aujourd'hui ne sera pas de vous faire visionner ni même revisiter le film d'Alfred Hitchcock sorti en 1946. "Les enchaînés" avec Ingrid Bergman et Cary Grant eut le succès qu'il méritait et ceux qui escomptaient le voir ici se sont tout simplement trompés de blog. Désolé de les décevoir. Juste une image du film pour les consoler :

chaines_enchaines

Le couple dont je vais vous parler aujourd'hui mérite tout autant l'intérêt. Je sais que je vais froisser leur modestie, mais tant pis, je prends le risque. J'espère que Marie-Claude et Edgard Strigler ne m'en voudront pas (trop) de cet enchaînement hasardeux

Marie-Claude et Edgard sont des amis et membres d'OK-OC depuis de nombreuses années. Parisiens, ils sont venus plusieurs fois à Montauban participer à nos "Printemps (ou été) indiens", notamment en donnant des conférences passionnantes. Ils ont  pour cela des compétences rares et une connaissance parfaite du terrain : la réserve navajo et ses habitants.

Marie-Claude Strigler

Marie_Claude

Marie-Claude est une universitaire de la Sorbonne Nouvelle, spécialiste de l'économie, de la langue anglaise et... du peuple Navajo. Elle a noué des contacts très forts, notamment avec la famille de Sam Begay, qu'elle rencontre régulièrement dans la réserve ou en France lorsqu'il y est invité. Lors de son premier séjour chez les Navajos, Marie-Claude a collecté les éléments qui lui ont permis d'écrire sa thèse sur l'économie navajo. Thèse qui fut publiée dans un livre :


Nation_Navajo_MC1Nation Navajo ; tradition et développement - Marie-Claude Feltes-Strigler - préface d'Elise Marientras -  éditions l'Harmattan, 2000 

bientôt suivi deNavajo_MC2

Histoire des Indiens des États-Unis.  l'autre Far West - Marie-Claude Feltes-Strigler - préface de Laura Tohe - éditions l'Harmattan



est venu ensuite

Navajo_MC3Parlons Navajo - Marie-Claude Feltes-Strigler - Éditions l'Harmattan

puis

La médecine navajo - Marie-Claude Feltes-Strigler - Éditions Indigène Navajo_MC4




et enfin le plus récent, (mais peut-être pas le dernier ?)

Navajo_MC5Moi, Sam Begay homme médecine navajo - Marie-Claude Feltes-Strigler - Editeur : Indiens de tous pays (collection Nuage rouge)


Sam
Sam Begay. Photo : Edgard Strigler

Sam___Marie_Claude__2_

Marie-Claude et Sam Begay. Ph. Edgard Strigler

Passons à présent au deuxième maillon de ce couple :

Edgard Strigler

Edgard

Photographe attitré de Marie-Claude, Edgard l'accompagne dans tous ses voyages en pays navajo ou en Oklahoma chez les Osages. Ses photos illustrent la plupart des ouvrages de son épouse.

Une thèse déchaînée

cha_ne2

Mais Edgard a bien d'autres talents et compétences. C'est un ancien ingénieur mécanicien, aujourd'hui à la retraite (Ah, quel vilain mot, défaitiste s'il en est !) Mais Edgard est tout sauf un vaincu. Il a commencé une autre vie. Pendant huit ans, il a sillonné la France des entreprises chaînières. Du Nord à la Loire, en passant par les Ardennes, la Haute-Marne et les ports, il a mené patiemment son enquête, avec opiniâtreté, sur la fabrication des chaînes en France. Son travail vient d'aboutir sous la forme d'une thèse (750 pages) qu'il a présentée le 20 janvier devant un jury de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), sous le titre Les chaîniers français (1823-2005). De l'essor au déclin

On y apprend notamment que les premières chaînes fabriquées en France le furent en 1823 pour la marine. Il s'agissait de chaînes d'ancre, dites chaînes de mouillage destinées à remplacer les cordes de chanvre qui attachaient l'ancre des bateaux

cha_ne1chaines5chaines4

Les nouveaux besoins de l'industrie naissante en matière de transmission de l'énergie entraînèrent une diversification des chaînes jusqu'à la chaîne de bicyclette. Les chaînes sont devenues des objets tellement familiers, on dirait presque banaux, qu'il est rare de s'interroger sur leurs techniques de fabrication et les contraintes auxquelles elles doivent répondre. C'est pourtant ce qu'a fait brillamment Edgard Strigler.

Après une présentation et un débat qui a duré plus de quatre heures, le jury unanime lui a donc décerné le titre de docteur de l'EHESS avec mention très honorable et félicitations du jury

A notre tour et très modestement nous présentons au Docteur Edgard Strigler les félicitations chaleureuses d'OK-OC en lui faisant part de notre admiration et l'assurant de notre amitié.

J-C. D.

PS.) Edgard prépare une version réduite de sa thèse en vue d'une prochaine édition (à suivre)


DSC01733_1
Une solide chaîne familiale : Marie-Claude et Edgard Strigler entourent leur fille Florence