John "Big Soldier" Maker

Chevalier de Rivesaltes

 

C'est certainement une première mondiale : un membre de la Nation Osage a été intronisé dans la Commanderie du Babau de Rivesaltes.

 

DSC_0695

Ce nouveau chevalier se nomme John Maker et il descend en ligne directe (du côté maternel) de "Big Soldier" qui faisait partie du groupe de six Osages arrivés au Havre le 27 juillet 1827. La réception qui leur avait été offerte à l'hôtel de ville avait été arrosée au muscat de Rivesaltes et Big Soldier avait tellement bien apprécié ce doux breuvage que l'Histoire en avait gardé le souvenir... Jusqu'au jour où la Confrérie du Babau de Rivesaltes découvrit ce petit événement et décida d'en faire un prolongement en admettant dans ses rangs notre invité : John Maker.

Revenons un instant sur son nom patronymique. Lorsque l'administration américaine décida d'intégrer les autochtones dans les registres de l'état-civil, elle se fit traduire les noms osages de ces nouveaux inscrits. Celui de l'ancêtre (côté paternel) de John se traduisait par Deer Horn Maker (celui qui travaille les cornes de cerf). L'administration ne retint que le dernier mot : Maker.

Knife

un exemple d'utilisation de la corne de cerf pour en faire un manche de couteau.

La lame est un bout de ferraille récupéré dans la Prairie

L'événement s'est produit le 17 octobre 2015 vers 11h30 devant la mairie de Rivesaltes en présence du maire André Bascou. La Commanderie du Babau de Rivesaltes était présente au grand complet sous la directon du Grand Maître, Patrick Chaumin assisté du Grand Chancelier René Haon.

 

André Bascou, maire de Rivesaltes

g>d : André Bascou, John Maker, Patrick Chaumin

Commanderie du Babau de Rivesaltes

Patrick Chaumin, Grand CommandeurNous étions en pays catalan. Et chez les Catalans, tout commence et finit par une sardane, la danse emblématique de l'identité catalane. Le groupe du Foment sardaniste n'attendait que le signal d'ouverture de la cérémonie. Graves comme des prophètes, ils entamèrent une danse sur place, bras abaissés, rythmée seulement d'un discret mouvement  des pieds chaussés d'espadrilles. Une danse qui n'allait pas sans rappeler la Gourd Dance des Osages, sérieuse et quasiment immobile. En fait la danse comprend une dizaine de tirades, extrêmement codifiées avec des pas variés. Elle est pour certains un hymne au soleil ou à Cerès lorsque les danseurs et danseuses ont les bras levés. Rien ne pouvait mieux représenter l'esprit d'un peuple auprès d'un Osage traditionnel tel que John. Big Soldier, l'ancêtre, peut-être fier de son digne descendant.

 

DSC_0640

DSC_0641

 

DSC_0642

 

Après la sardane, John " Big Soldier " Maker fut invité à venir rejoindre la Commanderie. L'heure était solennelle. C'était la première fois qu'un "étranger" à l'identité catalane allait être intronisé. C'était dire l'importance du moment. John était conscient de l'hommage qui lui était rendu et, à travers lui, à tout son peuple de la Nation Osage.

John, Patrick Chaumin et René Haon

La Nation Osage était représentée par son drapeau

Deux autres personnes devaient ce même jour recevoir une distinction honorable de la Commanderie de Rivesaltes : il s'agit de Ann Dunn et de Peg Greenside, toutes deux membres de la Nation Ojibwe que l'on voit ci-dessous au côté de John "Big Soldier"Maker.

g>d : Peg Greenside, Ann Dunn, John Maker

John fut le premier à être reçu dans la Commanderie. Il dut d'abord jurer fidélité au muscat de Rivesaltes, ce qui apparemment ne lui déplaisait pas. Puis on le revêtit de la cape des nouveaux membres de la Commanderie.

lecture de la charte

John prête serment

DSC_0681

DSC_0684Ensuite, il y eut l'épreuve de la dégustation qui fut surmontée courageusement et avec une grande aisance.

 DSC_0686

DSC_0687

Vient le moment de l'adoubement

John met un genou

Le grand chambellan présente l'épée

Je te fais chevalier

épaule gauche

deuxième présentation de l'épée

 

épaule droiteJohn a ensuite pris la parole pour remercier et dire tout le bonheur qu'il ressentait après ce grand honneur qui venait de lui être fait et qui - disait-il - concernait toute la Nation Osage.

Et c'est au nom de la Nation Osage qu'il a lu un texte du Chef Principal des Osages, Mr Geoffroy Standing Bear dont on pourra lire ci-dessous une traduction

DSC_0716

To_the_people_of_France

img417

A son tour, John "Big Soldier" Maker faisait don au Grand Maître de la Commanderie, M. Patrick Chaumin, d'une superbe couverture indienne Pendleton de couleur violet

DSC_0777

DSC_0778

DSC_0779

DSC_0782

John Big Soldier encadré de M. le Maire et Mme la Première Dame de RivesaltesD'autres cérémonies devaient suivre : remise de médaille et de diplôme aux deux invitées ojibwe, Peg Geenside et Anne Dunn suivie de l'adoubement de Gérard Massip, président d'OK-OC

Ann Dunnet Peg Greenside

Gérard Massip, président d'OK-OCTout cela, bien sûr, après une célébration du "nectar des dieux" que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de muscat de Rivesaltes

DSC_0758

DSC_0731La cérémonie se terminait par une sardane qui n'allait pas sans rappeler la "round dance" des Osages, une danse sociale, dite aussi danse en rond, qui admet les personnes étrangères dans une danse de l'amitié. C'était bien ce qui était le mieux partagé ce jour-là

DSC_0813

DSC_0806

DSC_0678

Muscat_John

muscat2