Ramona Mason

 

Ramona1

Notre grande amie Ramona a été ravie à l'affection des siens mardi 12 février après une longue maladie. Elle formait avec Archie un couple merveilleux, irradiant de bonheur, de sagesse, de culture et de joie. Ramona et Archie Mason étaient venus plusieurs fois à Montauban et en Occitanie. Les anciens d'OK-OC les connaissaient bien et les aimaient comme des membres de la famille.

Archie & RamonaRamona était une dame exceptionnelle. Monique dit : « elle était la douceur et la beauté personnifiée ». J’ajoute : « elle avait l’intelligence fulgurante et elle était d’une grande modestie ». Quel beau couple, tellement charmant et chaleureux vous formiez ensemble, cher Archie. Comme elle va vous manquer ! Quelle perte cruelle !

Nous nous souviendrons toute notre vie de notre rencontre avec votre couple à Montauban. C’était en avril 1996. Nous étions invités à la prison de Montauban où nous avions rencontré les détenus. Ce fut pour eux un moment inoubliable. Vous étiez venus de si loin, du cœur de l’Amérique profonde pour leur parler, eux, les bannis de la société, privés de liberté, enfermés dans cette forteresse. Vous aviez ensemble fait œuvre d’humanité ; vous leur aviez rendu l’estime de soi qui leur faisait défaut. Ramona, qui avait un sens développé de l’humour, avait dit, en parlant de vous et de Parnell Necklace* : « Eux, ce sont des sauvages. Moi, j’appartiens à une tribu civilisée, celle des Creeks** ». Ce qui les avait bien fait rire – et les moments de joie ne sont pas fréquents dans une prison.

Ramona & ArchieRamona Mason a passé la plus grande partie de sa vie à transmettre au monde les traditions des Indiens d'Amérique. Elle avait une connaissance parfaite de la langue Muskoke (Creek), aussi bien à l'oral qu'à l'écrit ; elle était une femme d'affaires, styliste professionnelle, artiste plasticienne, conférencière, historienne et conseillère pédagogique de Muskoke.

Elle avait été enseignante à l’Université d’État d'Oklahoma Artist-in-Residence, spécialiste en éducation auprès du Programme d'éducation des Indiens du ministère des Éducation des États-Unis, et a été désignée comme ambassadrice de bonne volonté par l'État d'Oklahoma.

En raison de sa connaissance de l'histoire et de la culture de Muskoke, elle avait été conseillère de l'Association des étudiants indiens de l'Université de Tulsa et avait été conseillère de groupes d'étudiants indiens dans d'autres universités et collèges.

L'Organisation de la femme Muskoke choisit Ramona Mason en tant que femme indienne de l'année en 2011. Elle avait reçu le prix d'éducation Rennard Strickland par la Commission des affaires indiennes de la région du Grand Tulsa en 2006. La Fédération des femmes indiennes d'Oklahoma l’avait nommé « femme Indienne de l'année en 2003. Elle avait également reçu le Prix Outstanding Alumna de l'Association des étudiants amérindiens lors du Banquet du prix multiculturel à l'Université de Tulsa en 1990.
Ramona avait voyagé en Europe, à Singapour, au Mexique, au Canada et à travers les États-Unis en faisant des présentations et en partageant ses connaissances. Un jour, à l’occasion de l’un de ces voyages, quelqu’un lui avait demandé pourquoi elle parcourait le monde en faisant des présentations en tenue traditionnelle de son peuple. Sa réponse avait été: « Nous faisons des présentations pour nous débarrasser des stéréotypes. Les préjugés et l'ignorance sont encore vivants. »

En reconnaissance du travail continu de Ramona  Mason, de la recherche, du dévouement envers les Muskoke et de la préservation de notre culture, elle était une légende vivante.

 A ce titre elle mérite la reconnaissance de tout son peuple, plus généralement de tous les Natifs Américains et, j’ajoute, celle des Occitans dont je fais partie. Car elle nous a montré, comme vous cher Archie, le chemin vers la dignité. Tous les membres d'OK-OC vous présentent leurs condoléance attristées et vous assurent de toute notre chaleureuse sympathie

Jean-Claude Drouilhet

ArchieRamona

 ----------------

* Parnell Neckace, l'un de nos invités de la nation Lakota-Sioux

** Les Cinq tribus civilisées est le terme qui désigne cinq nations d'Amérindiens aux Etats-Unis, considérées comme « civilisées » par la société blanche pour avoir adopté beaucoup de coutumes occidentales (dont la possession de plantations, de maisons à l'européenne et d'esclaves noirs) et pour avoir de bonnes relations avec leurs voisins. Ces cinq nations sont les Cherokees, les Chikasaws, les Choctaws, les Creeks et les Seminoles. (Wikipedia)