Le symbole de l'araignée

 

spider

Ce texte de Lililan B. Mattews a été publié dans le Pawhuska  Daily-Journal Capital  du 19 septembre 1972. Le symbole de l'araignée a été repris pour la couverture du roman Wazhazhe de benoît Séverac et Hervé Jubert --- JCD

Wazhazhe

 

 

par Lillian B. Matthews

L'histoire de l'araignée* est la suivante :

La société des Osages était organisée en gentes**. C'était bien sûr dans les débuts de l'histoire avant la rencontre des Européens. Chaque gens** avait choisi un symbole de vie. Chaque gens voulait un symbole beau, gracieux et courageux. Mais une gens avait tardé à choisir son symbole et à ce moment-là tous les symboles de beauté et de  grâce avaient été pris. Il ne restait plus que le coyote et le skunk*** et quelques autres animaux qui étaient impossibles à adopter comme symboles. Alors la gens s'engagea sur les pistes à la recherche d'un symbole.

Tandis que le chef marchait le long de la piste, il entra dans une toile d'araignée et il essaya de l'effacer de son visage. « Toi, petite chose noire, pourquoi construis-tu ta maison sur les pistes et nous fais-tu tomber dessus ? »

Et l'araignée répondit : « Pourquoi cherches-tu, alors que tu ne peux pas voir où tu vas ? »

Le chef lui expliqua : « Nous cherchons un symbole pour notre gens, alors sors de notre chemin, petite chose noire. »

 « Pourquoi ne pas me prendre comme symbole pour votre gens ? » lui proposa l'araignée.

Le chef mit sa main devant sa bouche afin que l'araignée ne puisse le voir rire ainsi que ses compagnons derrière lui qui pouffaient ...

Ensuite il demanda à l'araignée : « Penses-tu que tu ferais un bon symbole de vie pour une gens des grands Osages ? »

Et l'araignée répondit : « Là où je suis, j'ai construit ma maison et où j'ai construit ma maison, tout vient à elle. »

---------------------

* cette araignée est la "veuve noire"  ou black widow (trois images ci-dessous)) ; une araignée américaine qui a le sinistre réputation de dévorer son partenaire mâle après l'accouplement.

** gens, gentes. Il s'agit de l'organisation d'une société en groupes issus d'un ancêtre masculin commun. C'est donc une lignée patriarcale. Elle existait notamment dans l'Antiquité romaine. Gens est un mot féminin singulier qui fait son pluriel en gentes. On traduit parfois ces mots par clan(s), ce qui est différent car un clan correspond à une lignée matriarcale.

*** le skunk ou moufette est un mammifère américain qui fait penser à un blaireau et dont le système de défense consiste à émettre un aérosol nauséabond.

veuve noire 1

veuve noire 2

veuve noire 3